Home / Maroc / Khadija Bennani ou l’abstrait au-delà du réel

Khadija Bennani ou l’abstrait au-delà du réel

Comme dans la vie, à chacun son paradis. Et l’artiste-peintre et designer marocaine Khadija Bennani semble bien avoir choisi le sien : l’art abstrait.

Khadija Bennani L’œuvre de cette biologiste de formation, lauréate de l’Ecole supérieur de design et Arts visuels (ESDAV) a pour objet de permettre de saisir quelque chose d’au-delà de la vie et nous le faire sentir l’espace d’une seconde. Il faut dire que ses travaux attestent qu’elle est une artiste réaliste, une réaliste totale, presque scientifique avec une technique contre nature. Il y a quelque chose d’essentiel qui a fait que cette artiste, native d’Oujda, est parvenue à la pleine maîtrise de son art tout au long d’un parcours, un périple lourd de significations secrètes qui ont mis un temps pour germer et s’ouvrir comme une fleur. Son œuvre capte une réelle intuition en se nourrissant d’une créativité qu’elle maîtrise avec une aisance sans complaisance. Khadija Bennani choisit de peindre les réalités à sa façon, acte pictural qui ne se démentira plus. On peut même avancer qu’elle est effectivement dévorée par les modèles qu’elle a fait surgir des profondeurs puisque peint d’après nature.

Khadija Bennani Ces tableaux abstraits ont pour but d’effacer la distinction entre la réalité et sa représentation, de faire prendre en fait la représentation pour une vision, une porte ouverte sur l’indicible et qui ainsi nous fait ressentir cette proximité du réel et c’est peut-être le même aspect saisi par d’autres voies encore plus poétiques et philosophiques. Point n’est besoin de l’infini des mots pour entrer en poésie, le pinceau vaut plume raffinée et grandiose, abordant un monde qui nous subjuguera. C’est ce que l’on retient aussi de l’œuvre de notre plasticienne inspirée. Une œuvre qui marie bien poésie, narration et peinture dans un procédé toujours à réinventer. Subtile et invisible, on le voit dans la peinture de Khadija Bennani où le frémissement de l’abstrait reçoit et anime l’intervention d’un jeu de formes, de traces, la couleur, tel le poète qui a recours aux mots pour écrire le poème.

La subtilité de cette peinture s’affirme avec éclat dans le véritable enchantement de ces très belles compositions, ces toiles de grands formats. Sa sensibilité aiguë à l’atmosphère, la sûreté de la composition, le contrôle exceptionnel de la palette caractérisée par une tonalité sourde, contrebalancée par les couleurs, est tout simplement magnifique. Il faut dire que Khadija est une artiste qui est encore au sommet de ses considérables possibilités. Son travail présente une hyper sensibilité à la couleur, à la texture, à la lumière, à la forme, à la densité et même aux vibrations spirituelles du sujet choisi. De par son expression picturale, elle ose réinterpréter de manière totalement inédite ses sujets, tant dans la forme que dans les couleurs et les matières.

Elle exploite et manie à la perfection les couleurs et investit avec dextérité des espaces abstraits. Et si la technique qu’elle affectionne actuellement avec passion est l’une des composantes de son univers artistique, c’est tout simplement parce que l’expression semi-graphique est l’aboutissement logique de tout artiste qui se veut en total accord avec sa culture et ses facultés artistiques innées. Regarder les œuvres de Khadija Bennani, c’est aussi rencontrer la sincérité et une certaine conviction qui ne nous laissent pas insensibles. Toutefois, son génie est de toujours réussir à rester dans le vrai et la justesse des émotions, tels qu’on les ressent, lorsqu’on se laisse envahir par son univers plastique fourvoyant à plus d’un titre. Elle possède aussi le don du pouvoir suggestif. Toute son expression picturale s’oriente vers le non-figuratif, car elle est une artiste peintre méditerranéenne par excellence, au tempérament chaleureux et spontané. Ses toiles sont traitées d’instinct, en touches disciplinées et taches organisées qui s’assemblent avec talent et se révèlent subtils en tonalités optimisées.

Légèreté de la matière et ondes délicates dans un agencement qui exprime une évolution constante et une assurance qui gagnent en sobriété, en symbiose avec la sensibilité de l’artiste. Conglomérats de créations libres et morcelées et grimoires ensorceleurs et mystérieux. Maquillages heureux, à la recherche du beau et un certain goût du bonheur, ses œuvres défilent sous nos yeux, des formats différents qui forment un tout cohérent et qui définissent bien le caractère et le style de l’artiste. Il faut dire en fin que sa peinture est mûre pour de nouveaux murmures de l’imaginaire, magique ferment de l’art. Khadija Bennani, comme tant d’autres artistes à travers le monde, a cette envie d’accomplir son destin jusqu’au bout. Elle cultive son jardin des merveilles avec la même frénésie.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Amal El Fellah expose sa «Symphonie du Silence» à Casablanca

Du 20 au 27 novembre 2021, l’artiste-peintre Amal El Fellah expose ses œuvres récentes sur ...