Home / Europe / Kaoutar Badrane, une avocate engagée  

Kaoutar Badrane, une avocate engagée  

PORTRAIT – La jeune Marocaine Kaoutar Badrane, a su se hisser, grâce à sa persévérance et à son dynamisme, au tout premier rang des cabinets d’avocat dans la péninsule italienne.  

Kaoutar BadraneLa jeune avocate marocaine a commencé en effet depuis son jeune âge à nourrir des ambitions exceptionnelles pour l’étude et la compréhension des textes de la loi italienne. Ces textes étaient pourtant à l’origine de multiples tracas et contraintes auxquels Kaoutar a été confrontée, lui faisant perdre de nombreuses occasions durant son cheminement scolaire. Ces difficultés, loin de la décourager, ont renforcé sa détermination à approfondir ses études pour obtenir un doctorat en droit européen et revendiquer par-delà ses droits, dont l’obtention de la nationalité italienne. Kaoutar décrit encore ce sentiment de malaise qu’elle ressentait à l’âge de 7 ans lorsqu’elle devait se rendre, à 5 heures du matin en compagnie des membres de sa famille, à l’office chargé d’octroi des documents de séjour pour les migrants, un bureau situé bien loin du domicile familial. Après de longues heures d’attente, elle retournait chaque fois bredouille au motif que l’horaire de délivrance des documents était arrivé à terme, confie-t-elle. Ses ennuis durant son jeune âge avec les lois relatives aux migrants ont renforcé sa volonté d’aller de l’avant avec détermination dans l’apprentissage et la formation dans le domaine juridique pour dépasser les obstacles auxquels elle était confrontée. Ainsi, elle s’est assignée comme objectif d’approfondir ses études en droit à la faculté de Trente.

En 2003, la licence en poche, elle s’inscrit dans le cycle de Master puis de doctorat. Revenant sur ses souvenirs lorsqu’elle s’était vue refuser la nationalité italienne au tout début de ses études universitaires, elle explique que cette décision l’avait empêché de voyager pour aller consolider sa formation sur le droit européen. Elle a été également privée de participation à des activités scientifiques et à des voyages de divertissement et culturels à l’étranger organisés par son lycée. Cependant, la jeune marocaine n’a pas désarmé. Elle n’a pas non plus attendu jusqu’à l’obtention de la nationalité pour entamer le combat pour ses droits et contre les entraves discriminatoires qui se dressaient devant ses ambitions.

Après avoir obtenu un diplôme de médiateur culturel et linguistique, elle a travaillé en tant que traductrice auprès du tribunal pénal et de la police dans sa région, une expérience qui lui a permis de plonger dans le milieu juridique et d’enrichir ses connaissances en matière de droit. Au fil de plusieurs années de travail et d’apprentissage assidu, couronné par un doctorat en droit, Kaoutar a su ainsi se forger une carrière professionnelle remarquable, soutenue et appuyée en cela par ses parents qui l’encourageaient à persévérer dans ses études et à gravir les hauts paliers de savoir pour la concrétisation de ses rêves.

Depuis 2010, elle est présidente de l’Association des Jeunes Avocats Marocains en Italie, et membre du Barreau de Bassano del Grappa, où elle a ouvert son propre cabinet d’avocats au public, en offrant les conseils et l’assistance juridique même en arabe et en italien. Après des années d’étude et de recherche dans le système juridique marocain, Kaoutar a décidé de se spécialiser dans le conseil dans les différends qui impliquent les citoyens italiens au Maroc, en leur fournissant une assistance juridique dans les diverses branches du droit marocain, en particulier en ce qui concerne l’investissement et la délocalisation des activités de production. Elle a publié également un livre intitulé Le Code de la famille au Maroc « Al moudawana « , un Guide juridique de la Moudawana marocaine en langue italienne dans lequel Kaoutar Badrane traduit et écrit ses commentaires, pour la première fois en Italie, sur plus de 400 articles de la « Moudawana« . Ce travail, utilisé par de nombreux avocats, des juges et des notaires, est destiné à faciliter l’application en Italie du droit de la famille marocain en vertu de la Loi sur le droit international privé, explique-t-elle.

(Avec MAP)

About Rédaction

Check Also

khlas Raji

Ikhlas Raji, le succès comme style de vie 

PORTRAIT – Ikhlas Raji, est le modèle de la femme marocaine qui a su surmonter, avec succès, ...