Home / Edito / Kaddioui crée la zizanie :Qui sème le vent récolte la tempête

Kaddioui crée la zizanie :Qui sème le vent récolte la tempête

Mustapha Abou Ibadallah

Le moins que l’on puisse dire est que les graves accusations avancées à l’encontre de son entraîneur M’hammed Fakhir pourraient valoir de gros ennuis à Youssef Kaddioui. Ce dernier au cours d’un entretien téléphonique avec un supporter de l’ASFAR a laissé entendre que l’ex-entraîneur de l’équipenationale ne serait ni plus ni moins qu’un très grand  magouilleur à l’origine de recrutements douteux dont il aurait tiré grandement profit. Ainsi, l’ex-enfant d’El Jadida a clairement  annoncé que Fakhir aurait touché de l’argent (près de 100  millions) moyennant les recrutements de certains joueurs notamment  Ismail Belamaallem et Abdelghani Mouaoui. Kaddioui a reproché à Fakhir d’avoir renvoyé El Haddad et Bakayoko pour engager Belamaallem et Mouaoui et  avancé que l’actuel coach des Militaires a sous la main six joueurs qu’il compte engager durant le mercato d’hiver moyennant finances. Mieux l ‘ex-international  a reproché à son entraîneur de le laisser  sur la touche  pour la seule et unique raison qu’il ose  lui dire ses quatre vérités..

Contacté à ce sujet M’hammed Fakhir nous a déclaré que ces allégations mensongères sont de nature à nuire à la réputation d ‘une institution telle que l’ASFAR et ne manqueront pas de porter un coup au moral des joueurs.
Aux dernières nouvelles il semble que Kaddioui a été piégé par ce supporter et qu’il s’est rétracté en soulignant que l’audio a été truquée. Néanmoins les responsables de l’ASFAR  ont pris la décision de suspendre Youssef Kaddioui et de mener une enquête approfondie pour savoir les tenants et aboutissants de cette histoire. Et si ces déclarations, non fondées,  s’avèrent être émanant du joueur celui -ci serait dans de mauvais draps…

About Rédaction

Check Also

Meriem Mezian

EXPO : Meriem Mezian, ci-gît et revit l’Art  

EXPOSITION – Du 13 au 29 décembre prochain à Casablanca, l’Exposition « Les mains qui voient» rempile ...