Financement

Ithmar Capital veut cultiver l’énergie verte en Afrique

Ithmar Capital veut cultiver l’énergie verte en Afrique
  • Marocains partout
  • 21 Novembre 2016 - 10:43
  • MAP

Le Maroc, via le fonds souverain d’investissement Ithmar Capital, et la Banque Mondiale ont signé, lors du « Sommet de la finance » tenu en marge de la COP 22 de Marrakech, un mémorandum d’entente pour le lancement de la première plateforme d’investissement verte en Afrique, baptisée « Green Growth Infrastructure Facility for Africa » (GGIF for Africa). Ce fonds, dont le mémorandum d’entente a été signé par le vice-président de la Banque mondiale pour la Région Moyen-Orient et Afrique du Nord, Hafez Ghanem, et le directeur général de Ithmar Capital, vise à « catalyser la transition en Afrique vers une économie verte et d’orienter les flux de capitaux vers la mise en place de projets d’infrastructures efficaces, durables et à faible intensité de carbone».

Outil de « soutien et d’initiatives concrètes en Afrique », GGIF for Africa aura donc pour objectif d’attirer des investisseurs privés à la recherche « d’investissements responsables et écologiques ». A la différence de la majorité des fonds pour le climat créés à ce jour, dont le but est d’accorder des subventions ou des financements concessionnels, le GGIF for Africa est structuré comme un fonds de capital investissement. La Banque Mondiale et Ithmar Capital ont d’ores et déjà annoncé leur volonté d’intensifier leur collaboration avec un large éventail d’investisseurs publics et privés, y compris les banques régionales de développement, les fonds souverains et les investisseurs institutionnels internationaux et régionaux à travers ce véhicule d’investissement.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...