Les IDE en baisse, le déficit commercial s’aggrave

  • Marocains partout
  • 24 Avril 2017 - 13:02

Au Maroc, les investissements directs étrangers (IDE) continuent de baisser. À fin mars 2017, les flux d’IDE ont chuté de 3,7% pour totaliser 5,2 milliards de dirhams. L’Office des changes, qui vient de publier les résultats préliminaires des échanges extérieurs au titre des trois premiers mois de 2017, explique ce repli par une baisse des recettes (-1,98 milliards) plus importante que celle des dépenses (-1,7 milliards). Outre le recul des IDE, le premier trimestre de 2017 a également été marqué par une augmentation des importations (+9,5 milliards de DH) toujours plus importante que celle des exportations (+1,7 milliards).

Hors facture énergétique, les importations ne s’accroissent que de 3,9% ou +3.312 MDH. La hausse a concerné également les achats de biens d’équipement (+3.134MDH) et de produits bruts (+369MDH) . En revanche, les approvisionnements en produits alimentaires accusent une baisse de 220MDH, et ceux en demi-produits et en produits finis de consommation demeurent relativement stables. S’agissant des exportations, celles-ci enregistrent un accroissement de 3%: 60.134MDH au lieu de 58.361MDH une année auparavant. Cette évolution fait suite au bon comportement des ventes de phosphates et dérivés (+938MDH: 10.168MDH contre 9.230MDH), des expéditions du secteur de l’agriculture et agroalimentaire (+641MDH) et dans une moindre mesure des exportations des secteurs électronique (+169MDH) et aéronautique (+166MDH).

Ainsi, le déficit commercial se situe à 45.468MDH à fin mars 2017 contre 37.687MDH un an auparavant et le taux de couverture à 56,9% contre 60,8% (graph. n°1). Pour les flux financiers, les recettes MRE reculent à 13.821MDH contre 14.146MDH un an auparavant, soit -2,3% ou -325MDH et les recettes Voyages à 12.105MDH contre 12.729MDH une année auparavant, soit -4,9% ou -624MDH. Enfin, le flux des investissements directs étrangers (IDE) s’établit à 5.270MDH contre 5.470MDH à fin mars 2016, soit une baisse de 3,7% ou -200MDH. Ce recul est imputable à la baisse des recettes (-1.987MDH) plus importante que celle des dépenses (-1.787MDH). mesure des exportations des secteurs électronique et aéronautique. Dans ce schéma, le déficit commercial s’est établi à 45,4 milliards de DH à fin mars 2017 contre 37,6 milliards un an auparavant.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...