IBM à fond(s) avec l’Afrique

  • Marocains partout
  • 09 Février 2017 - 09:58

Le géant américain de l’informatique IBM vient d’annoncer un investissement de 70 millions de dollars pour le développement des compétences informatiques autour du numérique, du cloud et du cognitif. Le programme, nommé «IBM Digital – Nation Africa», offre une plateforme d’apprentissage basée sur le Cloud d’IBM, qui hébergera des programmes éducatifs gratuits destinés à 25 millions de jeunes africains durant les cinq prochaines années. Le programme sera piloté à partir des centres régionaux d’IBM dans plusieurs pays africains dont le Maroc et ambitionne de former 25 millions de personnes en compétences informatiques d’ici cinq ans.

«IBM Digital – Nation Africa» fait partie de l’initiative globale d’IBM «New Collar» qui vise à construire la prochaine génération de compétences techniques essentielles au développement des entreprises. «New Collar» est le terme utilisé par IBM pour décrire les nouveaux types de carrière qui ne requièrent pas forcément un diplôme classique mais plutôt des compétences poussées en cyber sécurité, data science, intelligence artificielle, cloud et d’autres et autres cursus à haut potentiel.

Pour se former sur les technologies de demain, les jeunes africains doivent adopter la culture numérique. «IBM Digital – Nation Africa» a cet objectif, mais vise aussi à permettre aux développeurs et aux entrepreneurs d’exploiter le potentiel de la technologie cognitive pour développer leurs projets autour de solutions innovantes. Cette initiative, basée sur un environnement cloud IBM Bluemix, offrira un ensemble de programmes, allant des cours basiques d’informatique jusqu’aux formations les plus pointues, tels que la programmation, la cyber sécurité et la méthodologie agile, en passant par les sujets généraux tels que l’innovation, l’analyse critique ou l’entreprenariat.

La plateforme d’apprentissage en ligne sera basée sur Watson, le système cognitif d’IBM qui a la capacité de s’adapter à tout contexte, à apprendre et à interagir avec ses utilisateurs. Ainsi, le système pourra analyser les profils des utilisateurs pour leur proposer la formation la plus adéquate, allant jusqu’à adapter les contenus pédagogiques du programme. Watson aura une bonne connaissance des informations recueillies à partir des interactions avec les étudiants. Cela aidera les entrepreneurs et les développeurs à comprendre quelles solutions Bluemix actuelles répondent le mieux à leurs besoins et affiner leur idée pour les aider à concevoir une solution qui a le plus grand potentiel de marché.

«IBM considère l’enseignement informatique comme un facteur clé du développement économique en Afrique. A travers l’accès aux meilleures pratiques, aux logiciels libres ainsi qu’aux outils et ressources IBM, ce programme permettra de développer des compétences essentielles», a dit Hamilton Ratshefola, Directeur Général d’IBM en Afrique du Sud. «Afin de trouver des solutions adaptées aux problèmes de notre continent et assurer sa croissance, les différentes industries doivent doter leurs effectifs des meilleures compétences technologiques.»

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...