Les hordes somptueux de Abdelilah Doulfikar

  • Marocains partout
  • 31 Janvier 2017 - 12:18

L’artiste photographe marocain Abdelilah Doulfikar vient d’exposer au centre culturel l’Athénée scientifique, littéraire et artistique de Madrid (Ateneo), 36 photos de sa collection baptisée «Hombre y caballo» (Homme et cheval) et consacrée à cet animal d’une classe hors pair. Cette exposition a été montée à l’occasion d’une rencontre-débat sous le thème «Pour quelle raison le cheval est le grand ami et serviteur de l’être humain ?», organisée par l’Ateneo de Madrid dans le cadre de son cycle de réflexions sur l’être humain.

Les clichés exposés par le photographe ont été immortalisés lors de «La saca de las yeguas» (Le lâcher des juments), une tradition ancestrale célébrée à Almonte, dans la province de Huelva (Andalousie-Sud), le 26 juin de chaque année. Pour Abdelilah Doulfikar, «La saca de las yeguas», qui a des origines arabes, est une excellente expérience pour les passionnés des chevaux, dont il fait partie depuis son jeune âge, ainsi que pour les amateurs de la nature, surtout avec les paysages extrêmement variés du parc naturel de Doñana où l’on peut passer en quelques kilomètres de dunes, tantôt stables, tantôt mobiles, à des marais secs ou humides.

Abdelilah Doulfikar, installé à Huelva depuis plusieurs années, a relevé que cette exposition a nécessité trois années de préparation successives. Ingénieur agronome de formation, Abdelilah Doulfikar a fait observer que chaque photo illustre une expression artistique singulière et a un objectif défini, ajoutant que chaque cliché est accompagné, dans cette exposition, d’un commentaire de l’écrivain espagnol Paco Huelva.

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...