Home / Maroc / Hassan El Ouardani, peintre spirituel

Hassan El Ouardani, peintre spirituel

Point n’est besoin de l’infini des mots pour entrer en poésie, le pinceau vaut plume raffinée et grandiose, abordant un monde qui nous subjugue. C’est ce que l’on retient aussi de l’œuvre de L’artiste-peintre Hassan El Ouardani qui manie à la perfection les couleurs et la lumière et investit avec dextérité des espaces abstraits, figuratifs, néo-figuratifs, naïfs ou encore des paysages et des portraits notamment de femmes. Et si toute son expression picturale s’oriente vers une exploration dans les genres de peinture, des pulsions créatrices, des défis esthétiques différents, ce plasticien, natif de Bab Merzouka, Ghiata Charquia en 1969 à Taza, garde intact son don du pouvoir suggestif.

Hassan El Ouardani«La femme objet du regard et de l’action des artistes est le corps féminin en tant qu’idéalisée comme expression du Beau. Mais ce corps féminin expression du Beau ne peut pas être quelqu’un sinon un corps retiré de tout ce qui le rend charnel, de même qu’une femme retirée de tout ce qui la rend féminine». Cette citation de l’écrivain Claude Leibenson dans son ouvrage «Le féminin dans l’art occidental: histoire d’une disparition» trouve tout son sens dans l’œuvre de l’artiste-peintre marocain Hassan El Ouardani qui a depuis toujours choisi de travailler sur le thème de la femme. Un thème rebattu, visité et revisité par les grands peintres de l’histoire. D’où la complexité de cette tâche, ce défi à relever. Dans ses œuvres, il a largement remporté ce pari. Intrusion dans l’intimité féminine ou volonté de sublimer le corps féminin ? Les deux à la fois. Mais pas seulement. Il s’agit aussi de présenter cet autre inconnu pour l’homme et soulever sa dimension spirituelle.

Sur ses vastes toiles, Hassan El Ouardani crée des effets de surface par le mouvement du pinceau, prolongement de son corps. Et les lignes s’agencent selon une dynamique tout à fait personnelle. Bien qu’il possède le sens de la matière picturale et du geste, il marque son émotion attachée à la nature et la poésie de l’univers dans une vibration et un enchevêtrement énergique de larges touches colorées.

L’œuvre de notre peintre est constituée en très grande majorité de toiles de grandes dimensions où le temps intérieur ou l’émotion créatrice, et le temps extérieur ou la matérialisation de cette émotion dans son œuvre sont rendus simultanés par sa matière fluide légère et transparente. Et si la diversité est le propre de la nature humaine, Hassan jongle avec les différentes techniques mises à sa disposition : techniques mixtes, acrylique sur toile, collages, peinture à l’huile… Son œuvre révèle une audace picturale et une base structurelle parfaitement ordonnancées et qui détiennent une intensité stylistique originale.
Il faut dire aussi que les couleurs s’imposent énormément dans cet univers où l’identité des personnages, souvent féminins, frise la fiction, voire le fantasme. Le bleu outremer ou opalin cohabite avec le rouge bordeaux ou carmin, les gris colorés destinés à meubler le fond ressortent des zones sourdes. Le tout en adéquation avec les plans du devant. Techniquement, chez lui, la toile se construit sans idée préconçue. Il n’y a ni croquis ni schéma, elle résulte de l’inspiration du moment.

Hassan El OuardaniUne fois finie, il y pose un regard aussi pénétrant que contemplatif. Il est dans le plaisir de l’accouchement et il s’émerveille de chaque nouveau bébé. Il observe et il retranscrit.
Du décor ou du sujet, pas de frontière. Tout élément s’imbrique dans l’autre, en une force d’engrenages parfaitement huilés. Pointes de figuration et touches de symbolisme constellent l’œuvre hors du champ commun. Car, pour Hassan, l’art n’est pas une reproduction objective du réel, il en est l’interprétation à travers la profondeur et la force du style de la vision de l’artiste. En même temps, le propre de l’univers de cet artiste est d’être communicable et le monde nous apparaît dans son œuvre comme une « totalité détotalisée», selon l’expression de Sartre.

Depuis plus de trois décennies, Hassan El Ouardani, auteur de plus de 600 œuvres, semble avoir inscrit ses travaux dans la lignée des Peintres de la Réalité Poétique, dont Maurice Brianchon fut le chef de file. Dans une période attachée à l’ordre, cette conception privilégie le retour au réel et à la figuration, mais un réel transfiguré par la poésie. C’est la clé de lecture, question de permettre aux contemplateurs de décoder ces tableaux.
Bref, dans l’univers de Hassan El Ouardani, il s’agit ici d’un amour esthétique, précieux, délicat, raffiné. Ses œuvres, il les illumine, les enrichit, les cerne et leur donne une nouvelle vie. Elles ne sont ni tout à fait les mêmes ni tout à fait autres. C’est tout simplement parce que l’expression graphique est l’aboutissement logique de tout artiste qui se veut en total accord avec sa culture et ses facultés artistiques innées.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Abdeslam El Fakir

Expo: les Comics, c’est tout un art !

La Galerie A2 accueille dès le 17 mai 2022, une exposition à l’art urbain par excellence celui ...