Home / Maroc / Hamid Alaoui, un expressionniste hautement spirituel

Hamid Alaoui, un expressionniste hautement spirituel

Hamid AlaouiLes œuvres de l’artiste peintre Hamid Alaoui sont profondément ancrées dans une démarche expressionniste hautement spirituelle. C’est même l’origine et la raison d’être de son travail pictural dénonçant implicitement le matérialisme de notre ère provoquant la perte de notre âme. Et la touche de ce plasticien, né à Tétouan en 1968, qui vit et travaille entre le Maroc et l’Espagne, nous introduit directement dans son univers fait de poésie palpable et de rêve fugace.

L’œuvre de Hamid Alaoui fait un inventaire des procédés qu’il utilise afin de rendre l’aspect expressionniste des personnages et des scènes. Elle favorise à la fois l’aspect extérieur par son harmonie des formes et des couleurs, et la résonance intérieure, celle de l’âme. Et cela sert aussi à conditionner l’amateur d’art contemporain, pour le rendre apte à suspendre momentanément son incrédulité. L’œuvre de cet artiste a pour objet de permettre de saisir quelque chose d’au-delà de la vie et nous le faire sentir l’espace d’une seconde. Il faut dire que ses travaux attestent qu’elle est un artiste expressionniste, un expressionniste totale, avec une technique contre nature. On peut même avancer qu’il est effectivement dévoré par les modèles qu’il a fait surgir des profondeurs puisque peint d’après nature. Ces tableaux ont pour but d’effacer la distinction entre la réalité et sa représentation, de faire prendre en fait la représentation pour une vision, une porte ouverte sur l’indicible et qui ainsi nous fait ressentir cette proximité du réel et c’est peut-être le même aspect saisi par d’autres voies la présence d’un «sacré», à l’image de son tableau « Les Sept hommes» présentant les esprits saints. Le portrait est à la fois réaliste et, à l’image de son modèle, parfait. En revanche, les signes de ses multiples infamies apparaissent sur le portrait, qui devient le miroir de sa conscience, et qu’il finit par déchirer d’un coup de couteau. Le tableau retrouve alors sa beauté initiale. Même constat dans ses œuvres « Al Andalouse» et «Tawaam Errouh», traduire « L’âme sœur», entre autres. L’aspect expressionniste demeure, à cause de la présence de cette force occulte qui tend à détacher le modèle de son portrait, pour faire entrer celui-ci dans la dimension de l’inconcevable. Car à travers ses œuvres, l’artiste cherche à explorer des thématiques encore plus profondes que celui de la femme. Il s’agit de la richesse de la diversité, la paix, la coexistence sociale, politique et religieuse entre tous les peuples de par les quatre coins de la planète. Tantôt ouverts, tantôt fermés, les personnages dans l’œuvre de Hamid expriment cette envie pressante de porter haut leur voix, de crier de toute leur force pour s’attaquer à ces thèmes. L’ornement, les couleurs, la matière… tous les ingrédients se réunissent pour offrir une représentation qui possède le sens de l’universel atemporel. Et si la diversité est le propre de la nature humaine, Hamid Alaoui manipule les différentes techniques mises à sa disposition. Depuis plus de trente ans, il s’est consacré corps et âme à ses recherches marquées par des voyages, des efforts pour s’assurer toute documentation utile pour ce faire…Son œuvre capte une réelle intuition en se, nourrissant d’une créativité qu’il maîtrise avec une aisance sans complaisance. Il a choisi de peindre les réalités à sa façon, acte pictural qui ne se démentira plus. C’est la clé de lecture, question de permettre aux visiteurs de décoder ces tableaux. Subtile et invisible, on le voit dans la peinture de ce plasticien où le frémissement de l’expressionnisme reçoit et anime l’intervention d’un jeu de formes, de traces, la couleur, tel le poète qui a recours aux mots pour écrire le poème. La subtilité de cette peinture s’affirme avec éclat dans le véritable enchantement de ces très belles compositions, ces toiles de grands formats. Dans ses œuvres, le contemplateur s’aperçoit immédiatement les possibilités de cet artiste de guider méthodiquement son imagination pour faire quelques pas dans les territoires infinis de la création.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Peña Madridista

Avec la Peña Madridista, les orphelines joueront collectif

La Peña Madridista de Casablanca organise, samedi 17 novembre 2018, à Dar Taliba de l’Association des ...