Industrie

Le groupe OCP, un leader qui s’investit pour l’avenir

Le groupe OCP, un leader qui s’investit pour l’avenir
  • Marocains partout
  • 14 Décembre 2016 - 10:29
  • Rédaction

À l’occasion de la publication de la note d’information relative à l’émission obligataire subordonnée perpétuelle, le groupe OCP annonce son programme d’investissement doté de plus de 151 milliards de dirhams entre 2016 et 2025 dans plusieurs projets classés par zone géographique, à savoir l’axe nord et l’axe centre. Ceci confirme la politique d’industrialisation du leader mondial du phosphate. Les investissements dans l’axe nord comprennent la mise en place de capacités supplémentaires. Cela se fera grâce à « l’ouverture de la mine d’Ouled Fares ainsi que le prolongement de la Mine zone centrale nord (EZCN) ». Le groupe OCP prévoit également le développement des laveries utilisant les « dernières technologies de traitement ». Elles seront, notamment, dotées de systèmes de décantation des boues et de recyclage des eaux usées. « L’enveloppe allouée aux Laveries Ouled Fares est de 4,4 milliards de dirhams », précise le groupe OCP.
S’agissant de Jorf Lasfar, deux unités (JFC I et JFC II) sont opérationnelles, tandis que deux autres sont en cours de construction (JFC III et JFC IV). Le groupe n’exclut pas la mise en marche de nouvelles unités. « En fonction de la demande et à horizon 2025, groupe OCP prévoit la construction de cinq autres nouvelles unités », est-il expliqué. Du côté de Safi, les investissements sont également nombreux. « La mise en service du nouveau complexe Safi phosphate hub (SPH) à Safi permettra de renforcer significativement la production de l’Axe centre grâce à un outil de production optimisé et à des unités de production d’engrais mieux intégrées et dotées d’équipements de pointe », explique le groupe. Pour accompagner cet important projet, le groupe OCP étudie la possibilité de mettre en place un pipeline « entre Gantour et Safi d’une longueur de 155 kilomètres et d’une capacité annuelle pouvant atteindre 20 millions de tonnes ».
Toujours sur l’axe centre, le groupe prévoit, par ailleurs, l’extension de la conduite d’eau reliant le barrage Al Massira à Benguérir, lui permettant « de couvrir la totalité de ses besoins en eau et lui évitant de puiser 5 millions de m³/an dans la nappe phréatique». A terme, tous ces investissements auront pour résultats une amélioration « significative » des capacités de production du géant marocain de phosphates. La capacité de production annuelle de roche de OCP passera de 34 millions de tonnes en 2015 à 57,4 millions de tonnes en 2025. Celle de l’acide phosphorique passera de 5,7 à 10,6 millions de tonnes en 2025. Et la capacité de production d’engrais sera de 21,3 millions de tonnes en 2025 contre 8,5 millions de tonnes actuellement.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...