Google célèbre le légendaire Wadih El Safi

Google célèbre le légendaire Wadih El Safi
  • Marocains partout
  • 01 Novembre 2016 - 10:16
  • Rédaction

Aujourd’hui, le géant internet célèbre Wadih El Safi, l’une des légendes de la chanson arabe. Il y a 95 ans, jour pour jour, qu’est né à Niha, au Liban Wadih El Safi de son vrai nom Wadi’ Francis, un chanteur, compositeur et musicien libanais. Wadih El Safi a suivi une formation de ténor au conservatoire de Beyrouth. Sa carrière débute à l’âge de 17 ans lorsque Wadih El Safi remporte un concours de chant organisé par la radio libanaise. En 1947, il voyage au Brésil, où il vivra jusqu’en 1950. Il s’agissait d’un concours de chant, organisé par la station « Chark el Adna », qu’il remporte avec succès. Wadih El Safi a commencé par mettre en musique la poésie dialectale libanaise, mais s’est aussi orienté plus tard vers l’arabe littéraire et s’est mis à puiser ses textes dans les recueils des grands poètes arabes. Pendant ces années là Farid El Atrache lui composera aussi quelques chansons célèbres. Il utilise le Zajal pour inspirer le patriotisme, la dévotion, la morale et les valeurs. En 1947, Wadih vit et travaillera au Brésil où il reste jusqu’en 1950.

Il est remarqué pendant son séjour par la diaspora libanaise établie dans ce pays. La notoriété de Wadih El Safi s’est confirmée en 1957, lors du fameux Festival de Baalbek. Ce géant de la chanson arabe s’est éteint à l’âge de 92 ans. La voix puissante, souvent surnommé « la voix du Liban », Wadih El Safii appartient à la génération d’or de la chanson libanaise mais aussi arabe, tout comme la diva libanaise Feirouz. Auteur de 3 000 chansons, Wadih El Safi est connu surtout pour ses thèmes populaires mais aussi pour avoir mis en musique des poèmes libanais et arabes. Wadih et-Safi était marié et père de quatre fils et deux filles.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...