A la mémoire de ces soldats marocains

  • 18.09.2017 - 09:27

La stèle inaugurée, samedi 16 septembre 2017 à Chauconin-Neufmontiers en région parisienne, en hommage aux soldats marocains ayant combattu lors de la bataille de la Marne en 1914 permettra de perpétuer le devoir de mémoire auprès des nouvelles générations, a affirmé le Haut Commissaire aux Anciens Résistants et Anciens Membres de l’Armée de Libération, Mustapha […]


Yasmine Chami, lauréate Prix de la littérature arabe 2017

  • 13.09.2017 - 09:06

Yasmine Chami a reçu le Prix de la littérature arabe 2017, décerné par l’Institut du monde arabe et la Fondation Jean-Luc Lagardère, pour « Mourir est un enchantement », ex æquo, avec l’écrivain syrien Khaled Khalifa pour «Pas de couteaux dans les cuisines de cette ville». Une consécration pour cette historienne, diplômée d’Anthropologie à La […]

Diaporama

Blogs

A Paris, le Maroc touristique sort le grand jeu

Les professionnels marocains de tourisme seront présents en force du 26 au 29 septembre 2017 au Salon international du tourisme Top Resa 2017 à Paris afin de consolider la nette reprise du premier marché émetteur de touristes vers le Royaume. Sur un stand de 252 m2 niché au cœur du Parc des expositions de la Porte de Versailles, plusieurs professionnels marocains du secteur présenteront aux visiteurs français les multiples atouts du Maroc touristique, à l’occasion de cette 39e édition de l’International French Travel Market – IFTM Top Resa, rendez-vous incontournable de l’industrie du tourisme.

Le stand ONMT sera également l’occasion de mettre en exergue les atouts de la destination à travers son artisanat avec un espace dédié et aménagé par la Maison de l’Artisan, son patrimoine culturel et sa gastronomie avec des ateliers de dégustation par le chef marocain Rachid Maftouh. Les professionnels marocains venus de toutes les régions vu leur intérêt pour ce marché sont présents en force et comptent assurer une visibilité optimale de leurs offres. Le Maroc est la première destination non européenne des Français. L’année 2016 a été marquée par une reprise des arrivées et des nuitées qui s’est poursuivie plus fortement en 2017. Ainsi à fin juillet 2017 les arrivées ont enregistré une hausse de 8%. Les tendances de réservation pour le reste de l’année s’annoncent bonnes.

Cette tendance haussière s’explique par l’augmentation substantielle de la capacité aérienne vers le Maroc, et par la mise en place de plusieurs actions de communication et de relations publiques assurant une présence régulière dans les médias classiques ainsi que les supports digitaux et médias sociaux. Plus de 31.000 visiteurs professionnels sont attendus à la 39e édition de l’IFTM Top Resa, qui cible aussi bien les loisirs que les affaires et l’événementiel.

Rédaction

Leïla Alaoui immortalisée à Paris

La mairie du 4e arrondissement de Paris a rendu, mercredi 20 septembre 2017, un vibrant hommage à l’artiste photographe franco-marocaine Leïla Alaoui, décédée tragiquement dans une attaque terroriste à Ouagadougou début 2016. Cet hommage, qui s’inscrit dans le cadre de la deuxième biennale des photographes du monde arabe contemporain organisée par l’Institut du Monde Arabe (IMA) et la Maison de la Photographie (MEP), a été marqué par l’inauguration, au sein de cette mairie, d’une salle d’exposition baptisée « Leïla Alaoui ». Cette salle accueillera, 10 jours durant, une partie de la série « Les Marocains » de la collection de la Maison Européenne de la photographie.

« C’est la première fois qu’une jeune artiste photographe a son nom inscrit définitivement dans l’histoire d’une mairie de la capitale française », a indiqué le maire du 4e arrondissement de Paris, Christophe Girard. Feu Leïla Alaoui était, dit-il, « une citoyenne du monde qui avait vraiment sa place ici ». Cet hommage est un symbole très fort et une leçon de vie, a-t-il relevé, notant que les élèves qui viennent beaucoup dans la mairie vont pouvoir découvrir l’œuvre de la défunte artiste. Il s’agit aussi d’une reconnaissance de son travail et un hommage au Maroc, a affirmé M. Girard.

Pour sa part, le président de l’IMA, Jack Lang a affirmé que cet hommage est un moment émouvant et un acte qui inscrit définitivement Leïla Alaoui dans la mémoire de Paris. Le nom de Leïla Alaoui sera gravé pour l’éternité dans la mémoire de Paris, a-t-il dit. L’œuvre de Leila est une œuvre très puissante qui sera découverte par tous les visiteurs qui viendront à cette mairie. « Leïla Alaoui est un message permanent par son sourire, son talent et sa lumière », a conclu M. Lang. Photographe et vidéaste franco-marocaine, Leila Alaoui, née en 1982, a étudié la photographie à l’université de la ville de New-York. Son travail explorait la construction d’identité, les diversités culturelles et la migration dans l’espace méditerranéen. Elle utilisait la photographie et l’art vidéo pour exprimer des réalités sociales à travers un langage visuel qui se situe aux limites du documentaire et des arts plastiques.

Son travail est exposé internationalement depuis 2009 (Art Dubai, l’Institut du Monde Arabe et la Maison Européenne de la Photographie à Paris) et ses photographies publiées dans de nombreux journaux et magazines, y compris le New York Times et Vogue. En janvier 2016, alors qu’elle était mandatée par Amnesty International pour réaliser un travail sur les droits des femmes au Burkina Faso, Leila Alaoui a été victime des attaques terroristes de Ouagadougou (15 janvier). Elle a succombé à ses blessures trois jours après (18 janvier). Ouverte le 13 septembre, la deuxième biennale des photographes du monde arabe contemporain est destinée à approfondir l’exploration de certains territoires du monde arabe et de la création photographique qui s’y développe.

 

contributions

Compétences expatriées : A quand la modernité émancipatrice ?

Le retour des compétences expatriées :  un levier de sortie de crise

Le constat : Nous traversons, au Maroc, une période de turbulences sociales menaçant la stabilité du pays. Le risque est grand, si rien de sérieux n’est entrepris, de voir le pays basculer dans une voie difficile. La situation est aujourd’hui plus préoccupante avec les récents événements notamment dans le Rif. Les marocains, d’Al Hoceima et d’ailleurs, revendiquent des réformes dans plusieurs secteurs socio-économiques, mais ne voient depuis longtemps rien venir. Les gouvernements ont failli à accomplir cette noble et légitime mission. Celui du dernier quinquennat a grandement creusé le fossé en perdant le temps dans les spéculations et polémiques stériles au lieu de se mettre à l’ouvrage des mises en œuvre concrètes des projets de développement, notamment suite à l’instauration de la constitution 2011.  (suite…)


Wydad et Raja : Grandeur et décadence!

Alors que son éternel rival, le Raja,  vit l’une sinon la plus grave crise de son histoire le Wydad traverse  quant à lui une période faste et caracole tant sur le plan national que continental. Champion du Maroc pour la treizième fois depuis la création de la Fédération Royale Marocaine de Football et la dix- neuvième fois si l’on prend en compte ses titres sous l’occupation française, le WAC domine de la tête et des épaules le football national où il a pratiquement fait cavalier seul cette saison. (suite…)

Chargement...