Home / Maroc / Fouziya Saidi: L’univers de la grande sérénité et zénitude

Fouziya Saidi: L’univers de la grande sérénité et zénitude

Personnalité riche et simple, l’artiste-peintre marocaine Fouziya Saidi, bien qu’elle possède le sens de la matière picturale et du geste, marque son émotion attachée à la nature et la poéticité de l’univers dans une vibration et un enchevêtrement pluri-énergique de larges touches colorées. Jonglant avec plusieurs techniques, cette autodidacte, qui vit et travaille à Fès, aborde divers thèmes selon une dynamique tout à fait personnelle et ô combien organique.

Fouziya SaidiLa frénésie de l’attachement de Fouziya Saidi à la réalité des personnes et des choses qui l’entourent se manifeste de façon palpable dans l’ensemble de ses œuvres. Celles-ci contribuent à cette réflexion par des formes qui, tout en échappant à leur représentation, tentent de donner à l’art contemporain une nouvelle identité. La perspective, ici est de favoriser l’émergence d’une approche d’avant-garde dont le fil conducteur serait la diversité nourrie d’une même vision, d’un même élan : l’art naïf.

Portraits, silhouettes, paysages… Après maints échanges dans l’observation et l’exécution du travail, sa peinture est devenue petit à petit plus personnelle et plus libérée. Une expérience que Fouziya a partagée lors de ses précédentes expositions et rencontres d’art. L’expression juste de son sentiment devant le sujet compte à présent bien plus que le sujet lui-même. Sa recherche va vers une liberté plus grande et plus inventive dans le geste et évolue vers une cohérence chromatique. Où que l’on se tourne, des formes se bousculent, en cascades, en diagonales, pour passer outre le bord des toiles et venir plus près de nous encore accaparer nos yeux. Parfois, l’animation se calme : ces arrêts sur image s’offrent alors comme de très gros plans.

Dans ces répits laissés au regard, soudain un éclair de conscience nous éblouit. Pour le reste, la suggestion l’emporte sur la certitude. Au regardeur de s’y retrouver. Chez Fouziya, cela s’exprime surtout par une composition qui génère du sens sans se référer directement au concret tout d’abord. Ensuite, par une idéalisation des formes et des traits qui permettent la représentation d’un tel ou tel sujet. Par cela, le sujet n’est plus un simple prétexte visuel, y compris la silhouette, mais une allégorie, un discours pictural implicite.

À ce titre, il est très important de rappeler que, dans ce processus de réalisation, Fouziya Saidi a toujours réalisé des compositions plastiques harmonieuses et a imposé un certain équilibre dans sa démarche. Elle est une artiste, comme une voyageuse qui, pour la première fois, effectue un voyage vers une destination inconnue, via un certain itinéraire. Elle sait qu’elle est censée marcher, mais ne sait pas ce que le voyage lui réserve comme paysages. C‘est seulement, une fois que le voyage est terminé qu’elle peut décrire ce qu’elle a fait et ce qu’elle a découvert durant son itinéraire. Ainsi l’autonomie et l’indépendance de l’œuvre de notre plasticienne lui permettent de s’exprimer indépendamment d’elle.

Fouziya SaidiSes toiles se construisent sans idée préconçue, elles résultent de l’inspiration du moment. Une fois finie, elle y pose un regard aussi pénétrant que contemplatif. Elle est dans le plaisir de l’accouchement et elle s’émerveille de chaque nouveau bébé. De ce procédé créatif cherchant un équilibre entre la nécessité du contrôle et le défi de l’impromptu se dégage une grande sérénité et zénitude. Ainsi la lecture de ses tableaux provoque, chez les passionnés d’art, un effet de lâcher-prise sur le conventionnel et qu’ils éprouvent un certain plaisir en y trouvant leurs propres références et repères d’appartenance, tout en se surprenant à y voyager librement.

C’est dire que l’œuvre de Fouziya favorise à la fois l’aspect extérieur par son harmonie des formes et des couleurs, et la résonance intérieure, celle de l’âme. Elle s’appuie sur son propre terrain fertile en thèmes et en sujets et fait appel à l’imagination, son précieux outil, empli de souvenirs, d’expériences marquantes, de rêves, d’idéaux, de toute une symbolique personnelle, nourrie de ses expériences. De l’amour de la patrie, à la femme en passant par l’éducation, la citoyenneté, l’authenticité de la culture marocaine… se manifeste l’immense filet de son expression artistique spirituelle et poétique. Tout cela se bouscule sur la toile en voisinages inattendus, suscitant chez le spectateur la surprise et le questionnement.

Il faut dire en fin que l’œuvre de Fouziya Saidi prend un caractère contemplatif tout à fait prémonitoire. Des contrastes forts et harmonieux, distribués en équilibre sur la surface des toiles chargées de détails, surprennent le regard et participent à la singularité de l’ensemble.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Pena Madridista

Tournoi de la Pena Madridista: la MDJS/ Darlamima remporte la 18e édition

Le rideau est tombé, samedi 1er juin, sur la dix-huitième édition du tournoi de La Pena Madridista de ...