Exposition

Avec Fondation CDG, la photographie se vit

Avec Fondation CDG, la photographie se vit
  • Marocains partout
  • 15 Mai 2017 - 10:12
  • Rédaction

La Fondation CDG organise jusqu’au 20 juin 2017 en partenariat avec l’Association Marocaine d’Art Photographique (AMAP) la 2e édition des « Rencontres photographique de Rabat » qui regroupent cette année 17 artistes marocains installés au Maroc ou à l’étranger, issus de différentes générations et expriment à travers leurs créations différentes approches et différentes sensibilités. La thématique et le choix des photos reflètent l’idée de l’engagement de ces artistes vis-à-vis des changements de la société marocaine avec un regard particulier. Inspirés de la notion de l’espace public et de l’espace privé, thématique de la deuxième édition des Rencontres Photographiques de Rabat, les artistes évoquent la vie des marocains et le rapport qu’ils entretiennent avec ces lieux qui nous saisissent. Ces Rencontres ne se limitent pas uniquement à exposer les travaux des artistes, mais se veulent une plateforme de débats sur le statut de la photographie au Maroc et ses enjeux dans la société marocaine qui ne cesse de se développer et de se rechercher culturellement.

Il s’agit, comme le souligne Jaâfar Akil Directeur Artistique des Rencontres Photographiques de Rabat, d’une contribution supplémentaire qui s’ajoute au cumul des manifestations passées et constitue l’occasion offerte de soulever des interrogations autour des transformations sociales et intellectuelles, particulièrement dans le domaine artistique, que connaît le Maroc contemporain. « D’autant plus qu’un regard sur les réalisations des participants aussi bien dans le cadre des projections photographiques que des deux expositions présentées dans les galeries d’art « Espace Expressions CDG » et « Bab Rouah » dévoile la nature, la profondeur et la qualité des questions brûlantes que se pose le photographe marocain lorsqu’il se représente l’espace public et l’espace privé avec toute leur charge religieuse, historique, sociale, politique… « , renchérit aâfar Akil.

« Ces photographies émouvantes nous poussent à nous interroger sur le regard que l’on pose sur les gens, sur les choses et sur notre environnement qu’il soit public ou privé. La Fondation CDG y croit, s’y engage et s’y implique fortement et vous invite à venir découvrir le programme riche en surprises et en talents que nous réserve cette édition », affirme pour sa part Dina Naciri, DG de la Fondation CDG.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...