Equitation

Festival MATA revient au galop

Festival MATA revient au galop
  • Marocains partout
  • 15 Mai 2017 - 10:20
  • Rédaction

Placée sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, la 7e édition du Festival international d’équitation MATA sera organisée du 19 au 21 Mai, à Zniyed dans la province de Larache. Créé il y a 7 ans et organisé par l’Association Alamia Laaroussia pour l’action sociale et culturelle, en partenariat avec le Festival international de la diversité culturelle de l’UNESCO, le Festival MATA a pour objectif de sauvegarder un patrimoine équestre ancestral de la région Nord du Maroc. « Cette compétition équestre contribue au développement économique et touristique ainsi qu’à la promotion des produits du terroir et de l’artisanat de la région du Nord du Royaume du Maroc, dont les atouts innombrables sont à découvrir et à redécouvrir » fait savoir Nabil Baraka, Président du Festival.

Le « MATA » tel que le pratiquent les cavaliers Jbalas, est une compétition d’honneur où l’enjeu est de voler la poupée « MATA » afin de la ramener à son village. La tactique, la ruse, la force et l’endurance sont nécessaires pour gagner ! Le programme de ce Festival comportera, en plus du jeu « MATA », des expositions des produits du terroir et d’artisanat, des soirées artistiques ainsi que des rencontres culturelles. Rappelons que lors de l’édition précédente, le Festival a drainé durant les 5 jours 200.000 visiteurs venus renouer ou découvrir les traditions et l’héritage ancestral de la région, avec la participation de 220 cavaliers de différentes tribus. Festival MATA a également rassemblé 50 coopératives et proposé une programmation musicale réunissant des artistes très populaires tels que Said Senhaji, Fouad Zbadi ou encore Saida Charaf.

Tout autour du jbel Allam, les paysans accueillaient le printemps en pratiquant ce jeu particulièrement original qui fait appel au courage, à l’adresse, à la souplesse, à la délicatesse, à l’intelligence et à la finesse de ceux qui s’y adonnent. C’est un jeu où cheval et cavalier, en parfaite symbiose, célèbrent une complicité légendaire et surtout la culture ancestrale d’une région extraordinaire. Ce jeu, les jbalas l’ont baptisé du nom de « MATA ».

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...