Home / Economie & Entreprise / Faut-il se réjouir, ou pas, de la baisse du dirham ?

Faut-il se réjouir, ou pas, de la baisse du dirham ?

Le dirham s’est déprécié de 0,52% par rapport à l’euro et s’est apprécié de 0,42% vis-à-vis du dollar au cours de la période allant du 22 au 28 mars 2018, selon les indicateurs hebdomadaires de Bank Al-Maghrib (BAM). Faut-il s’en réjouir ? Alors qu’aujourd’hui le Maroc est en quête de croissance, la baisse du dirham pourrait constituer un coup de pouce aux exportations marocaines. Ce recul du dirham pourrait aussi contribuer à soutenir – très légèrement – la croissance. D’autant plus que le prix du pétrole est en baisse. D’un autre côté, cette faiblesse renchérit mécaniquement les importations, notamment les achats énergétiques, même si, en ce moment, le prix du pétrole n’en finit pas de dégringoler. Ce renchérissement des importations annule souvent les gains à l’exportation.

Par ailleurs, les réserves internationales nettes se sont établies à 231,7 milliards de dirhams (MMDH), quasiment inchangées d’une semaine à l’autre, mais en baisse de 5,4% en glissement annuel, indique BAM. Au cours de la même période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché de change. Concernant ses interventions sur le marché monétaire, Bank Al-Maghrib indique avoir injecté un montant total de 51,4 MMDH, dont 48 MMDH sous forme d’avances à 7 jours sur appel d’offres et 3,4 MMDH accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME.

Du 22 au 28 mars, le taux interbancaire s’est quasiment stabilisé à 2,26% et le volume des échanges s’est établi à 4,2 MMDH après 3,8 MMDH, une semaine auparavant, ajoute la Banque centrale. Lors de l’appel d’offres du 28 mars (date de valeur le 29 mars), BAM souligne avoir injecté un montant de 50 MMDH sous forme d’avances de 7 jours.

 

About Rédaction

Check Also

The Moroccan Village

The Moroccan Village, un bout du Maroc à Orlando 

La ville d’Orlando a accueilli du 4 au 9 octobre 2018 «The Moroccan Village» organisé conjointement par l’ambassade ...