Exposition

Quand Farid Belkahia peignait l’Arbre

Quand Farid Belkahia peignait l’Arbre
  • Marocains partout
  • 10 Novembre 2016 - 15:48
  • MAP

La Fondation Farid Belkahia organise à partir du 9 novembre, au musée Farid Belkahia à Marrakech, une exposition sous le thème « L’Arbre à Palabres » à l’occasion de la tenue de la COP-22 dans la Cité ocre. Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette exposition explore la présence et la symbolique du thème de l’arbre dans l’œuvre de Farid Belkahia, décédé en 2014. « L’arbre en fait, c’est comme l’homme », disait cet artiste écologiste avant l’heure. En effet, Farid Belkahia, dès le début des années 70, abandonne la peinture à l’huile au profit de matériaux naturels et fortement utilisés dans les arts traditionnels, tels que le cuivre et la peau, qu’il traitera, de manière exclusive, avec des pigments naturels.

Fasciné par la nature, Farid Belkahia ne pouvait faire l’économie d’une thématique aussi fondamentale. L’arbre, toujours stylisé, épousera souvent la forme d’un carré, d’un triangle, d’une croix ou, plus fréquemment, celle d’un cercle. Si c’est en 1963 que Farid Belkahia peint pour la première fois une forêt, il ne cessera plus jamais, tout au long de sa carrière de revenir sur la thématique de l’arbre qui fera l’objet d’études tant poétiques, que philosophiques et spirituelles. Sa rêverie de l’arbre l’entraînera dans une dynamique d’exploration où, d’étape en étape, il interrogera l’arbre dans toutes ses dimensions, réelles mais essentiellement symboliques.

Né en 1934 à Marrakech, Farid Belkahia s’initie à l’art grâce à son père qui fréquente les milieux artistiques étrangers et se lie aux peintres Antoine, Olek, Jeannine Teslar et Nicolas de Staël. Il partira en 1959, étudier l’art à l’Ecole des Beaux-Arts à Paris et à l’Académie de Théâtre à Prague où il étudie la scénographie.  De 1962 à 1974, il est nommé Directeur de l’Ecole des Beaux- Arts de Casablanca où il rénove le concept de l’art et de son enseignement en s’entourant d’une équipe de pionniers, dont les peintres Melehi, Chebaa, Azema, Hamidi, Hafid et des historiens de l’art comme Toni Maraini et Bert Flint.  Farid Belkahia fut un voyageur qui a sillonné le monde à la rencontre des cultures et des civilisations. Il a ainsi, effectué des voyages au Moyen-Orient, dans tous les pays du Sahel, en Chine et Amérique Latine. En 1980, il décide de construire une maison en terre avec son ami l’architecte Abderrahim Sijelmassi.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...