Home / Maroc / Exposition de Tan-Tan: les «Esthétiques du désert» dévoilées

Exposition de Tan-Tan: les «Esthétiques du désert» dévoilées

Avec le soutien du Ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication – Département de la Culture- de la Fondation Almouggar, et à l’occasion de la 16e édition du Moussem de Tan Tan, l’Association des Amis du Musée de Tan-Tan a organisé la quatrième exposition d’art annuelle sur le thème «Esthétiques du désert », du 7 au 12 juillet 2023 dans le hall de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de Tan-Tan.

L’exposition a été inaugurée, vendredi soir 7 juillet 2023, en présence de M. Abdallah Alaoui, représentant du bureau de la Fondation Almouggar, et Ahmed Marouane, directeur de la Chambre de commerce, d’industrie et des services, en plus d’une pléiade d’artistes et de passionnés d’art.

Atelier d’expression picturale

Tan-TanIl s’agit du bilan d’un atelier d’expression picturale intitulé « Les Créateurs de Demain…», qui s’est tenu à l’établissement Al-Mutanabi pour l’Épanouissement Artistique et Littéraire de Tan-Tan, du 3 au 6 juillet 2023. L’atelier était encadré par le professeur d’arts plastiques Erragueb El Haissan, et était supervisé par le directeur de l’établissement Dr Hassan Boutouba avec la participation d’étudiants talentueux issus de l’établissement à savoir : Mahdi Hassou, Youssef Boujalal, Douaa Farah, Salim Boujalal, Daoud Lachgar, Rim Boujalal, Aicha Hassou, Nezha Boujalal, Adam Maanane et Mohamed Lamine Hassou.

Ces étudiants créatifs ont fait montre d’observation, de justesse de vue et de grand talent. Parmi les œuvres sélectionnées, les sujets et les styles artistiques très variés. On pouvait admirer des caravanes du désert, des habitations des bédouins et leurs habits, ainsi que des échantillons de leurs arts populaires entre autres thèmes patrimoniaux qu’ils ont travaillés avec des techniques expressives oscillant généralement entre peinture réaliste et impressionnisme chromatique, sur un support en bois plat aux dimensions uniformes 30×30 cm.
Afin de motiver ces talents prometteurs, l’Association leur avait aménagé un pavillon spécial dans l’espace d’exposition pour présenter leurs œuvres.

Exposition collective d’art

Cette exposition s’est tenue en soirée le vendredi 7 juillet 2023 dans le hall de la Chambre de Commerce, d’Industrie et des Services (C.C.I .S) de Tan-Tan. Y ont participé les artistes invités : Hassan Moukdad, Rachid Bakhouz, Loubaba Laalej (Casablanca), Abdelkarim El Azhar (Azemmour), Slimane Drissi (Essaouira), Abdelhadi Mourid (Agadir), Mohamed Farkchi (Marrakech), Mohamed Farah (El Jadida). ), ainsi que des artistes des régions du Sud : Erragueb El Haissan, Ibrahim El Haissan (Tan Tan), Abdelbaki Raji-Ilah, Fatima Aijou, Jamila Omari (Laayoune), Nadif Ettayeb (Guelmim) et Mohamed Saboune (Sidi Ifni).

Dans cette exposition, les œuvres choisies faisaient référence aux aspects de l’esthétique bédouine du désert en exprimant leur importance dans diverses formes d’expression, figuratives et abstraites, dans lesquelles de nombreux styles et techniques picturales et plastiques non-conventionnels ont été rendus homogènes, révélant la présence d’artistes débordant d’espoir et d’enthousiasme.

Aussi, à cette occasion, un beau catalogue de pièces moyennes, composé en quarante pages, conçu par l’artiste plasticien Abdelbaki Raji-Ilah, a été publié. Il comprend des biographies artistiques, des photos et des œuvres des artistes participants, ainsi qu’un texte introductif en arabe du critique Brahim El Haissan intitulé « Esthétiques du désert – le pari de l’art plastique local » (traduit en français par le critique d’art Abdallah Cheikh.

Un bel hommage

Lors de l’ouverture officielle de l’exposition, l’artiste plasticien Hassan Moukdad, malheureusement absent, a été honoré. C’est lui qui a enrichi la leçon esthétique et excellé puissamment au sein de la génération des années 80, des arts plastiques marocains, aux côtés du chercheur en esthétique Driss Kattir qui a soutenu le discours critique artistique au Maroc sous un angle esthétique et contemplatif, comme en témoignent ses nombreux écrits et articles spécialisés. L’Association leur a remis des souvenirs matériels : artisanat du désert en métal et en cuir, ainsi que des certificats de mérite. Ces mêmes récompenses sont venues honorer le critique d’art et chercheur Abdallah et le plasticien Mohamed El Mansouri Idrissi.

L’hommage réservé au critique Driss Kattir était prolongé dans la nuit, en l’accueillant lors de l’émission « Souvenirs écoulés », préparée et présentée par le journaliste Hamid Naqrashi sur la Radio régionale de Tanger, avec la participation des critiques Abdallah Cheikh et Brahim El Haissen et du plasticien Mohamed El Mansouri Idrissi, dans un épisode distingué et une belle soirée médiatique intitulée «Reconnaissance et Gratitude».

L’Association des amis du musée de Tan-Tan a publié quatre brochures, composées de mini-monographies, comprenant des textes critiques illuminés et des témoignages sur la réalisation esthétique des artistes consacrés, avec la contribution d’une poignée d’écrivains et de critiques, à savoir : Brahim El Haissen, Driss Kattir, Yahya Ben El Walid, Ahmed Charaq, Abdallah Cheikh, Rachid Daouani, Boujemaa Achafri, Hassan Laghdech, Hassan N’raiss, Abdallah Rabhi, Chafik Ezzouguari, Mustapha Nahhal et Claude Malin, Mohamed Chiguer, Mohamed Kreich et Abir Zaytoune.

Signature d’un ouvrage artistique et littéraire

Le samedi 8 juillet 2023 à la salle de conférences de la Commune de Tan-Tan, l’écrivaine et plasticienne Loubaba Laalej a signé son livre « L’Amour et l’Art » dans ses versions française et arabe avec la participation d’Abdallah Cheikh qui a brillamment animé cette rencontre. Brahim El Haissen, président de l’Association des Amis du Musée de Tan-Tan, a ensuite prononcé un discours de remerciement à toutes les institutions pour leur soutien, ainsi que les efforts collectifs louables qui ont été à l’origine du succès de l’exposition de cette année, sur les plans créatif, esthétique et organisationnel, notant également le bon soutien médiatique. Après cela, le chercheur en esthétique Driss Kattir a exprimé ses remerciements d’avoir été honoré par la ville de Tan-Tan, considérant cet honneur comme un accomplissement et une reconnaissance de son parcours critique et esthétique distingué, et parlant également du livre de Loubaba Laalej et de son importance littéraire, artistique et esthétique.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

M’hamed Boussaboune, une atmosphère de grande poésie

Dans l’univers pictural du talentueux artiste-peintre marocain M’hamed Boussaboune, les couleurs se révèlent dans toute ...