Expatriés

Comment réussir son retour au Maroc ?

  • 04.05.2015 - 22:43

  Visa, transfert de domicile fiscal, déménagement, les candidats à l’immigration soignent leurs départs. Mais ils oublient souvent de préparer leur retour au Maroc, à prévoir avant même de partir. La phase de retour de l’étranger est une opération délicate. Un MRE de retour a souvent le sentiment de repartir à zéro, dans ses démarches […]


Démographie

Où vivent les Marocains Résidant à l’Étranger?

  • 04.05.2015 - 22:42

Quelques cinq millions de Marocains vivent sous d’autres cieux. La grande majorité des Marocains Résident à l’Étranger (MRE) se trouve en Europe. Avec  plus de 1,3 million de Marocains vivent en France, la communauté marocaine résidant dans l’hexagone représente près du tiers des Marocains Résidant à l’Étranger. 749.274, c’est le nombre de Marocains résidant en […]

Diaporama

Blogs

Combien les MRE ont envoyé en 2016 ?

Les recettes des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont enregistré une hausse de 3,4 %, passant de 60,2 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2015 à 62,2 MMDH à 2016, selon l’Office des changes. De son côté, la balance Voyages fait ressortir un excédent de 49 MMDH, soit une hausse 3,3 % contre 47,5 MMDH une année auparavant, précise l’Office des changes, qui vient de publier ses indicateurs préliminaires de 2016. L’Office explique cette performance par la progression des recettes touristiques de 2 MMDH plus importante que celle des dépenses (+0,6 MMDH). Pour leur part, les flux des investissements directs étrangers (IDE) se sont établis à 22,7 MMDH en 2016 contre 31,8 MDH la même période un an auparavant, soit une diminution de 28,5 %, fait savoir l’Office des changes. Ce résultat s’explique par une baisse de 7 MMDH des recettes (-17,5 %), associé à une augmentation des dépenses de 2,1 MMDH (+25,7 %).

 

MAP

Qui sont ces Marocains fraîchement installés en Europe ?

Quelque 96.099 Marocains ont reçu un nouveau permis de résidence dans l’Union européenne en 2015, soit 3,7% du total des permis délivrés, selon un rapport publié, jeudi 27 octobre 2016, par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. En 2015, environ 2,6 millions nouveaux permis de résidence ont été délivrés dans l’ensemble de l’UE à des ressortissants extracommunautaires, un chiffre record depuis le début de la collecte de données (2008) et en hausse de 12,1% par rapport à 2014. Les Marocains arrivaient en 6e position des principales nationalités bénéficiaires d’un nouveau permis de résidence dans l’UE en 2015.

Les citoyens d’Ukraine (500.000 bénéficiaires, soit 19,2% du nombre total de nouveaux titres de séjour délivrés dans l’UE) demeuraient ceux recevant le plus grand nombre de permis, devant les citoyens des Etats-Unis (261.800, soit 10%), de Chine (167.100, soit 6,4%), d’Inde (135.500, soit 5,2%) et de Syrie (104.100, soit 4%). Environ la moitié de tous les nouveaux permis de résidence délivrés en 2015 dans l’UE ont été accordés aux ressortissants de ces six pays.

S’agissant des raisons de délivrance de permis de séjour, elles diffèrent d’une nationalité à l’autre. En 2015, les Marocains ont bénéficié de titres de séjour principalement pour des raisons familiales (70,5% des nouveaux permis de résidence délivrés en 2015 à des Marocains ou 67.739 permis). Suivent des raisons liées à l’éducation (1.072 permis, soit 11%) et des raisons liées à l’emploi (10.929 permis, soit 11,4%). Pour expliquer l’augmentation globale du nombre de titres de résidence en 2015, Eurostat avance la progression du nombre de nouveaux permis octroyés pour des raisons liées à l’emploi (+23,5%, passant d’un peu moins de 600.000 en 2014 à plus de 700.000 l’année dernière).

Représentant 28,9% de l’ensemble des nouveaux titres de séjour délivrés dans l’UE en 2015, les motifs familiaux demeurent la principale raison de délivrance des permis, suivis de l’emploi (27,2%), d’autres raisons (23,8%) et de l’éducation (20,2%). En 2015, un nouveau titre de séjour sur quatre a été délivré au Royaume-Uni (633.000 permis de résidence délivrés, soit 24,3% du nombre total de permis délivrés dans l’UE) et un sur cinq à la Pologne (541.600, soit 20,8%). Ils étaient suivis par la France (226.600, soit 8,7%), l’Allemagne (194.800, soit 7,5%), l’Espagne (192.900, soit 7,4%) et l’Italie (178.900, soit 6,9%).

MAP

contributions

Compétences expatriées : A quand la modernité émancipatrice ?

Le retour des compétences expatriées :  un levier de sortie de crise

Le constat : Nous traversons, au Maroc, une période de turbulences sociales menaçant la stabilité du pays. Le risque est grand, si rien de sérieux n’est entrepris, de voir le pays basculer dans une voie difficile. La situation est aujourd’hui plus préoccupante avec les récents événements notamment dans le Rif. Les marocains, d’Al Hoceima et d’ailleurs, revendiquent des réformes dans plusieurs secteurs socio-économiques, mais ne voient depuis longtemps rien venir. Les gouvernements ont failli à accomplir cette noble et légitime mission. Celui du dernier quinquennat a grandement creusé le fossé en perdant le temps dans les spéculations et polémiques stériles au lieu de se mettre à l’ouvrage des mises en œuvre concrètes des projets de développement, notamment suite à l’instauration de la constitution 2011.  (suite…)


Wydad et Raja : Grandeur et décadence!

Alors que son éternel rival, le Raja,  vit l’une sinon la plus grave crise de son histoire le Wydad traverse  quant à lui une période faste et caracole tant sur le plan national que continental. Champion du Maroc pour la treizième fois depuis la création de la Fédération Royale Marocaine de Football et la dix- neuvième fois si l’on prend en compte ses titres sous l’occupation française, le WAC domine de la tête et des épaules le football national où il a pratiquement fait cavalier seul cette saison. (suite…)

Chargement...