Business

Ces entreprises marocaines de TIC qui visent l’Amérique

  • 10.11.2016 - 09:38
  • Rédaction

Dix entreprises marocaines opérant dans le secteur TIC sont actuellement en visite de travail de cinq jours à New-York afin de conquérir le marché américain. Cette mission initiée par Maroc Export et l’Association des sociétés technologiques (ASTEC), vise à positionner le Maroc comme hub à l’export vers l’Afrique Subsaharienne et le Moyen-Orient. L’enjeu étant d’identifier […]


Elections américaines

Donald Trump devient président des Etats-Unis

  • 09.11.2016 - 08:57
  • Rédaction (Avec agences)

Donald Trump a finalement su séduire l’Amérique avec son style indomptable et ses sorties non consensuelles, injurieuses. Le milliardaire, Donald Trump, sans peur et sans limites à la mèche orangée et à l’ego surdimensionné, est devenu l’improbable «héros politique» de cette année en remportant, ce mercredi 9 novembre 2016, l’élection présidentielle américaine, un séisme politique […]

Diaporama

Blogs

A Boston, le Maroc a la pêche

Le Maroc participe pour la 6e fois au salon Boston Seafood North America (SENA). La délégation, menée par l’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE), mettra à profit cet événement d’envergure pour promouvoir l’offre marocaine en produits de la mer. Tout au long des trois jours du Salon, qui se tient jusqu’au 21 mars 2017, les exposants marocains mettront en avant une gamme diversifiée de produits de la mer, notamment les conserves, semi-conserves, produits frais et congelés. L’étendard «Moroccan Seafood» a été choisi comme signature commune au pavillon marocain de 186 m². « Réputé pour la qualité de ses produits halieutiques, le Maroc ambitionne à travers sa participation à cette édition d’explorer de nouvelles opportunités de partenariats économiques, et de communiquer sur les nouveautés de son offre exportable », indique l’EACCE.

Le Maroc est le premier exportateur mondial des sardines de l’espèce Sardina Pilchardus (Walbaum, 1792), reconnue au niveau international pour sa qualité exceptionnelle. Avec près de 3.500 km de côtes (dont un sixième situé en Méditerranée), le Maroc dispose de ressources halieutiques diversifiées. La surface maritime des côtes marocaines totalise plus d’un million de km². Le Maroc s’est doté, depuis 2009, d’une stratégie de développement et de compétitivité du secteur halieutique national, baptisée Halieutis. Cette stratégie entend ériger le secteur en un véritable créneau de développement pour le Royaume. Le Plan Halieutis a pour ambition de valoriser durablement la richesse halieutique marocaine. Son objectif est de porter les exportations marocaines en produits halieutiques à 3,1 milliards USD et de tripler le PIB du secteur d’ici 2020 pour en faire un véritable moteur de croissance pour l’économie marocaine.

 

 

Lindsay Lohan devient-elle musulmane ?

L’actrice Américaine Lindsay Lohan passe la majeure partie de son temps entre la Grèce, la Turquie et Dubaï. Alors que la jet-setteuse semble s’être rachetée une conduite en se dévouant aux causes humanitaires, certains se demandent si elle ne s’est pas convertie à l’Islam.

À 30 ans, Lindsay Lohan en déshérence depuis plusieurs années à la suite de graves problèmes de drogue, vient en effet d’effacer toutes les photos du réseau social. À côté de son nom, on peut désormais lire la mention suivante : «Alaikum salam». En 2015, Lindsay Lohan déclarait au quotidien britannique The Sun : «Je suis une personne très spirituelle et je ne demande qu’à apprendre. Nous croyons tous en quelque chose et au final, c’est lié à un dieu ou à un guide spirituel». Elle avait déjà fait parler d’elle en portant un hijab lors d’un séjour en Turquie, alors qu’elle visitait un camp de réfugiés. Elle a également confirmé qu’elle avait étudié le Coran à Turkish TV, comme l’a rappelé emirateswoman.com.

Selon les amis de la star, Lindsay Lohan souhaite seulement « s’éduquer ». « Lindsay s’éduque aux différentes cultures et à leurs pratiques afin de pouvoir mieux comprendre les gens et communiquer », a confié un ami de l’actrice à Page Six.

contributions

Chronique

Le pari fou réussi par Abdelhak Mendoça

Ils sont rares ceux qui savent que le RAC est l’un sinon le plus ancien club du Maroc. Crée en 1917 le Racing  Athlétic Club de Casablanca a été durant de longues années un acteur primordial et incontournable du championnat du Maroc avant  et post indépendance. La preuve en est que le club cher à feu Daniel Pilard, journaliste et entraineur, a été champion à trois reprises (1945, 1954 et 1972) avant de remporter une coupe du Trône en 1968 contre le Raja et d’accéder à une autre finale contre le Chabab de Mohammedia en 1972, finale qui n’a jamais été disputée. Le RAC a été, par ailleurs, vice-champion en 1962 et en 1965.

(suite…)


Raja : Bonjour les dégâts!

Il fallait être inconscient ou complètement fou pour espérer voir le Raja sacré champion. Car une équipe dont les joueurs ainsi que les staffs technique et administratif ont vécu une saison catastrophique, abandonnés de tous et ne touchant qu’au compte – gouttes leurs salaires et primes ne pouvait faire mieux que ce qu’elle a réalisé. Demeurer en course jusqu’à la 25eme journée avec tous ces problèmes est déjà une prouesse pour ne pas dire un miracle !

(suite…)

Chargement...