Energie : l’expérience marocaine séduit à Copenhague

  • Marocains partout
  • 12 Juin 2017 - 10:29

Le modèle énergétique marocain et les projets structurants à l’œuvre dans le Royaume ont suscité l’intérêt de plusieurs experts, acteurs et chefs d’entreprises présents à la 19e édition de l’Africa Energy Forum (AEF), dont les travaux se sont déroulés du 7 au 9 juin au Bella Center à Copenhague. Le ton a été donné, la veille de l’ouverture de ce Forum, par les organisateurs qui ont souligné que le Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est en passe de devenir un partenaire majeur pour toute l’Afrique, un continent qui se débat pour surmonter ses goulets d’étranglement en matière d’énergie et d’infrastructures. Une importante délégation marocaine, conduite par le Secrétaire général du ministère de l’Energie, des mines et du développement durable, Abderrahim El Hafidi, a pris part aux travaux de ce Forum dédié, entre autres, à tisser des rencontrer avec des fournisseurs de solutions, promouvoir les projets marocains de gaz et d’énergie durable et d’accélérer les partenariats africains. La délégation marocaine comptait deux représentants du ministère, six de l’Agence marocaine de l’énergie durable (MASEN), un de l’ONEE, le Directeur général de l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique, Said Mouline, en plus des représentants d’une dizaine d’entreprises privées opérant dans le secteur énergétique.

Plusieurs ministres, hauts responsables et chefs d’entreprises de 80 pays, en plus de 2100 participants et de 130 sponsors et exhibitions, ont pris part à cette 19e édition de l’AEF dédiée à explorer les possibilités d’investissement, conclure des partenariats et à signer des accords de projets. Dans une déclaration, M. El Hafidi a assuré que le modèle énergétique marocain « a suscité un intérêt sans égal de la part des grandes entreprises mondiales qui ont vivement souhaité prendre part à la réalisation des grands projets planifiés en cours dans le secteur pour la période 2017/2030, et dont l’investissement est estimé à 42 milliards USD, dont 30 milliards pour les énergies renouvelables ». Par la même occasion, M. El Hafidi a eu une série d’entretiens avec des ministres africains ou leurs représentants, notamment ceux du Gabon, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal, Ethiopie et de la Zambie.

Trois jours durant, la délégation marocaine a été sur tous les fronts avec une table-ronde sur la coopération maroco-portugaise dans le domaine de l’énergie et de l’efficience énergétique, un side-event initié par les ambassades du Maroc et du Portugal au Danemark destiné à faire le point sur les potentialités que recèlent les deux pays et à explorer les opportunités offertes de part et d’autre. Le projet de développement du gaz naturel au Maroc « Morocco gaz to power project » a été également au centre d’un focus animé par une pléiade d’intervenants et d’experts nationaux et étrangers au cours duquel M. El Hafidi a donné un exposé, chiffres et diagrammes à l’appui, sur les axes structurants du projet marocain de gaz naturel, dont les bases ont été jetées en 2005. Le clou de cette participation marocaine à l’AEF a été incontestablement la présentation faite par le même responsable sur les projets énergétiques au Maroc durant les cinq années à venir, dans laquelle il a livré un exposé sur les grands axes qui façonnent la transition énergétique nationale et sa déclinaison en programmes et projets phares. Pour les organisateurs, «cette incroyable délégation du Maroc reflète le partenariat croissant d’EnergyNet avec le Royaume, qui a débuté l’année dernière à la COP22 avec le Forum Afrique sur les énergies renouvelables, et se poursuit avec notre réunion « Maroc : Gas Options » et le 2ème Forum africain sur les énergies renouvelables », qui auront lieu du 29 novembre au 1er décembre prochain à Marrakech.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...