Home / Maroc / En Australie, la gastronomie marocaine ça se savoure

En Australie, la gastronomie marocaine ça se savoure

gastronomie marocaineCouscous, pastilla, tagine ou encore thé à la menthe, autant de variétés culinaires ayant recueilli un franc succès lors du premier Festival de la Gastronomie marocaine en Australie, qui a pris fin dimanche dans un grand Palace à Canberra. La soirée de clôture de la manifestation «Les saveurs du Maroc» a connu la présence d’une centaine de personnalités, dont plusieurs chefs de missions diplomatiques accrédités à Canberra, outre une pléiade de personnalités du monde politique, de la culture et de la société civile, notamment les membres du Club international des femmes de Canberra.

Dans un restaurant affichant complet aux couleurs du Royaume, cette soirée a été rehaussée par une démonstration de la gastronomie marocaine signée Hassan M’ssouli, un chef marocain, qui a gravé son nom en lettre d’or dans le domaine de la restauration en Australie, depuis 1986. «La gastronomie marocaine a été à l’honneur pendant dix jours à la capitale fédérale, permettant pour la première fois aux Australiens de découvrir les mille facettes de l’art culinaire du Royaume et de ses différents affluents civilisationnels », a souligné l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Australie, Karim Medrek.

Organisée dans le cadre des festivités marquant le 19e anniversaire de la fête du Trône, cette manifestation culinaire se propose de promouvoir une partie du capital immatériel du Royaume dont la portée est reconnue mondialement, à savoir la gastronomie marocaine, a indiqué le diplomate, ajoutant que le « label Maroc se vend, aisément, en Australie ». Pour témoin, malgré la distance, quelque 45.000 touristes australiens se rendent, chaque année, au Royaume. « De par sa stabilité, son essor économique et son cadre de vie agréable, le Maroc est aujourd’hui une des destinations les plus prisées par les Australiens », a ajouté Medrek, qui n’a pas manqué de souligner l’importance de tels événements dans le rapprochement des deux peuples qui partagent plusieurs valeurs communes.

Du côté australien, la journaliste Yen, fondatrice du blog dédié à la gastronomie « Foodjournal», a souligné que cet événement « a permis aux fins gourmets australiens de lever le voile sur les mystères de la cuisine marocaine, très appréciée sur le plan mondial ». « La gastronomie marocaine est très riche, raffinée et diversifiée mariant à l’infini les saveurs « sucré-salé », a fait savoir la célèbre blogueuse australienne. Le temps fort de cette soirée était sans doute la cooking show où le chef Hassan M’ssouli a réinterprété trois mets marocains, à savoir la salade d’aubergine (zaâlouk revisité), le tagine de poisson et le couscous (les bienfaits de la semoule). Puisant dans les saveurs de son enfance à Casablanca, le chef bien connu a exposé sa vision renouvelée de la cuisine marocaine pour une audience attentionnée et intéressée par les différentes étapes de la préparation des mets traditionnels, notamment le couscous qui a suscité un intérêt particulier.

« Cet événement a fait voyager l’assistance, le temps d’une soirée, au cœur du Maroc, ses différentes facettes culturelles, notamment l’art culinaire, la musique et l’artisanat », a relevé le chef marocain. Et d’ajouter que les Australiens, qui s’aventurent à déguster les cuisines du monde, aiment l’art culinaire marocain diversifié grâce à l’interaction du pays avec d’autres cultures et nations le long de plusieurs siècles, notamment à travers ses affluents africains, amazighs, mauresques, arabes, juifs et méditerranéens. Les invités à cette soirée, agrémentée de la musique marocaine traditionnelle, n’ont pas tari d’éloges à l’ambiance conviviale qui a régné durant ces journées gastronomiques, qui ont réussi à apporter une certaine chaleur méditerranéenne à l’hiver de Canberra.

(MAP)

About Rédaction

Check Also

Hshouma

Hshouma, dessine-moi un tabou ! 

Pour la première fois au Maroc, l’artiste féministe Zaïnab Fasiki expose son projet Hshouma et ce jusqu’au 7 décembre 2018 à ...