Industrie

Dolidol renforce en encrage africain

Dolidol renforce en encrage africain
  • Marocains partout
  • 10 Mai 2017 - 09:31
  • Rédaction

 

Après 18 mois de travaux, l’usine Dolidol, qui s’étend sur 17.000 m2, a été lancée dans la zone industrielle d’Abidjan le 8 mars par Palmeraie Industrie. Le chantier, démarré en décembre 2015, a nécessité un « investissement total de 125 millions de dirhams », annonce le groupe. La capacité annuelle de production Dolidol atteindra ainsi 6.000 tonnes de mousses polyuréthane avec une production journalière de 1.500 matelas. Le projet va donc générer 300 emplois et les produits vont être distribués dans dix magasins et agences régionales. « Nous sommes heureux de pouvoir concrétiser notre engagement auprès de l’État ivoirien. La qualité du partenariat que nous avons avec [lui] nous a permis de travailler de manière rapide et efficace », a déclaré Saad Berrada Sounni, président du groupe Palmeraie Industries et Services.

Ce lancement de l’usine Dolidol en Côte d’Ivoire entre dans la stratégie continentale du groupe à l’horizon 2020, dont l’objectif est de consolider sa présence en Afrique. « Notre implantation en Côte d’Ivoire vient renforcer le développement international du groupe, notamment en Afrique. Abidjan est un hub régional qui nous permettra à terme de desservir la sous-région », ambitionne le patron de Palmeraie Industries et Services. En 2014, Dolidol a pris un nouveau tournant en décidant l’exportation de son outil industriel à Abidjan pour offrir à la Côte d’Ivoire et aux pays limitrophes (Ghana, Burkina Faso, Mali, Guinée, Libéria) des produits de qualité́ répondant aux normes les plus strictes, et adaptés aux besoins du marché́ local. Le groupe espère donc transformer Dolidol en une marque panafricaine.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...