Le déficit des transactions courantes se creuse…

  • Marocains partout
  • 04 Avril 2017 - 13:22

La balance des paiements enregistre un déficit du compte des transactions courantes de 44,5 milliards de dirhams (MMDH) en 2016, contre 21,1 MMDH pour l’année 2015, selon l’Office des changes. Cette évolution s’explique essentiellement par l’augmentation du déficit des transactions au titre des biens de 30,2 MMDH, atténuée partiellement par la hausse de l’excédent du compte du revenu secondaire (+5,7 MMDH) et la quasi-stabilité des soldes des échanges de services et du revenu primaire, explique l’Office des changes dans un communiqué sur les résultats des échanges extérieurs à fin 2016.

S’agissant de la position extérieure globale, qui reflète la situation patrimoniale de l’économie marocaine vis-à-vis du reste du monde, elle fait ressortir une situation nette débitrice de 668,9 MMDH contre -628,7 MMDH à fin septembre 2016, relève le communiqué, précisant que cette situation résulte d’une hausse plus prononcée de l’encours des engagements financiers (+41,7 MMDH) que celle de l’encours des avoirs financiers (+1,6 MMDH).

L’augmentation de l’encours des engagements financiers (1.056,8 MMDH contre 1.015,1 MMDH à fin septembre 2016) est imputable principalement à la hausse enregistrée au niveau des investissements directs étrangers (+28,2 MMDH) et au niveau de la composante « autres investissements » (+13,1 MMDH). La progression du stock des avoirs financiers, qui s’est élevée à 388 MMDH à fin 2016 contre 386,4 MMDH fin septembre 2016, est due essentiellement à l’accroissement de 2,6 MMDH des investissements directs marocains à l’étranger.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...