Home / Afrique / Covid-19 : Mastercard offre 1,3 milliard de dollars pour vacciner l’Afrique

Covid-19 : Mastercard offre 1,3 milliard de dollars pour vacciner l’Afrique

Africa Centres for Disease Control et la Fondation Mastercard ont annoncé conjointement, mardi 8 juin 2021, le lancement de l’initiative « Saving lives and livelihoods », dotée de 1,3 milliard de dollars sur trois ans pour accélérer la vaccination contre le Covid-19 en Afrique.

Vaccin CovidUne initiative qui permettra d’acquérir des vaccins pour au moins 50 millions de personnes, de soutenir l’administration de vaccins à des millions d’autres personnes sur le continent, de poser les bases de la fabrication de vaccins en Afrique en mettant l’accent sur le développement du capital humain et de renforcer le CDC Afrique. «Il est urgent de garantir un accès et une distribution équitables des vaccins en Afrique. Cette initiative vise à valoriser toutes les vies et à accélérer la reprise économique du continent», a déclaré Reeta Roy, présidente et directrice générale de la Fondation Mastercard. «Cette initiative créera aussi des emplois dans le secteur de la santé, entre autres, dans le cadre de notre stratégie Young Africa Works», a-t-elle ajouté. L’objectif de l’Union africaine, tel qu’énoncé dans la Stratégie africaine de développement et d’accès aux vaccins contre la COVID-19, est de vacciner au moins 60 % de sa population – soit environ 750 millions de personnes ou la totalité de la population adulte du continent – d’ici la fin de 2022.

À ce jour, moins de deux pour cent des Africains ont reçu au moins une dose du vaccin. Le nouveau partenariat se fonde sur les efforts du Mécanisme pour un accès mondial aux vaccins contre la COVID-19 (Mécanisme COVAX), de l’équipe spéciale d’acquisition de vaccins contre la COVID-19 en Afrique (AVATT) et de la communauté internationale pour élargir l’accès aux vaccins en Afrique. Le nombre de vaccins disponibles en Afrique ne représente qu’une faible proportion de l’offre mondiale, et les coûts financiers liés à l’achat, à la livraison et à l’administration des vaccins demeurent importants. Le CDC Afrique fait appel aux gouvernements, aux bailleurs de fonds internationaux, au secteur privé et à d’autres acteurs à contribuer à la réalisation de cet objectif. « Garantir l’inclusion dans l’accès aux vaccins, et renforcer la capacité de l’Afrique à fabriquer ses propres vaccins, n’est pas seulement bon pour le continent ; c’est la seule voie durable pour sortir de la pandémie et pour garantir un avenir sûr sur le plan sanitaire », a déclaré le Dr John Nkengasong, directeur du CDC Afrique.

«Ce partenariat avec la Fondation Mastercard est une étape audacieuse vers l’établissement d’un nouvel ordre de santé publique pour l’Afrique, et nous invitons d’autres acteurs à se joindre à ce voyage historique.» En 2020, l’Afrique a été confrontée à sa première récession économique en 25 ans à cause de la pandémie. La Banque africaine de développement estime que la COVID-19 pourrait annuler les gains durement acquis en matière de réduction de la pauvreté au cours des deux dernières décennies et enfoncer 39 millions de personnes dans l’extrême pauvreté en 2021. La vaccination généralisée est essentielle pour la reprise économique des pays africains. L’initiative s’appuie sur une collaboration antérieure entre la Fondation Mastercard et le CDC Afrique pour élargir l’accès aux trousses de dépistage et pour renforcer la capacité de surveillance en Afrique. Grâce au soutien de la Fondation, le Partenariat pour l’accélération du dépistage de la COVID-19 (PACT) du CDC Afrique a permis de déployer près de deux millions de tests COVID-19 et de former plus de 12 000 travailleurs de la santé et intervenants rapides à travers l’Afrique. Au total, le PACT a permis de réaliser plus de 47 millions de tests COVID-19 sur le continent.

About Rédaction

Check Also

L'Afrique

PCNS : L’Afrique telle qu’elle se décrit

Le Policy Center for the New South (PCNS) a présenté, mercredi 23 juin 2021, la ...