Filière sucrière

Climat : Cosumar, un ami qui vous fait du bien

Climat : Cosumar, un ami qui vous fait du bien
  • Marocains partout
  • 28 Octobre 2016 - 10:27
  • Rédaction

Si Cosumar a réussi sa mutation entre 2005 et 2015 sous la direction éclairée de son PDG, Mohammed Fikrat, en devenant un acteur majeur de l’économie national, le groupe a aussi semé les grains d’un avenir vert et radieux. Une politique visionnaire qui a, dès le départ, inscrit l’approche climat dans son ADN comme l’a d’ailleurs souligné Mohammed Fikrat, jeudi 27 octobre 2016 à Casablanca, lors d’une journée dédiée à la filière sucrière et au changement climatique. « Cosumar a adopté une politique basée sur la règle des trois «p», en l’occurrence, people (l’humain), planet (planète) et profit (création de richesse) », a affirmé Mohammed Fikrat au cours de cette rencontre qui a rassemblé les partenaires et l’ensemble des parties prenantes de la filière sucrière.

Une occasion de présenter une étude lancée à l’initiative du Groupe Cosumar afin d’évaluer l’empreinte carbone de la filière sucrière. Et les résultats sont plus qu’impressionnants. Les investissements de Cosumar, dépassant les 7 milliards de dirhams, ont permis à fin 2015, de réduire en 10 ans, l’empreinte carbone de la filière sucrière de 43%. L’étude a révélé que les rejets de CO2 de la filière sucrière représentent 0,7 % des émissions nationales, preuve que l’activité impacte faiblement l’environnement. L’estimation des rejets carbone s’évalue à 0,525 kg CO2/kg de sucre sachant que les plantes sucrières permettent l’absorption de 0,764 kg CO2/kg de sucre traduisant donc un bilan positif en termes d’émission/récupération de carbone

Cosumar, s’est depuis longtemps engagé pour la préservation de la planète et la gestion raisonnable des ressources naturelles. Conscient de la vulnérabilité des cultures sucrières face aux effets néfastes du Changement Climatique, il agit en permanence pour le développement d’une agriculture durable, inclusive et résiliente, en vue d’accroitre la productivité et les revenus des producteurs, et contribuer à garantir la sécurité alimentaire du Royaume. D’ici 2020, les objectifs fixés sont ambitieux : poursuivre les efforts inscrits dans la stratégie RSE pour réduire de 20% supplémentaire l’empreinte carbone de la filière sucrière.

La journée a connu également un moment important par l’annonce de l’engagement du Groupe Cosumar à respecter le Pacte Qualit’AIR lancé par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement et la CGEM. D’autre part, les filiales SUTA et SUNABEL Ksar El Kebir se sont vu remettre les certificats NM ISO 50001 Management de l’énergie, reconnaissance obtenue et synonyme d’une gestion efficace de l’énergie et de leur contribution pour réduire l’impact de leurs activités sur l’environnement.

Le modèle d’agrégation de la filière sucrière mis en place dans le cadre du plan Maroc Vert constitue une mesure d’adaptation aux changements climatiques de l’amont agricole sucrier qu’il y a lieu de continuer à soutenir pour consolider l’intégration amont aval et permettre le développement durable de la filière. En tant qu’acteur agro-industriel agrégateur de près de 80.000 agriculteurs et pionnier dans la RSE, Cosumar renforce son engagement aux côtés de ses partenaires de l’écosystème sucrier à contribuer durablement au développement responsable de la filière sucrière.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...