Home / Economie & Entreprise / COP22, l’Initiative verte des entreprises

COP22, l’Initiative verte des entreprises

Les entreprises marocaines doivent saisir les nouvelles opportunités d’investissements qu’offre l’économie verte, a affirmé récemment à Casablanca, Meriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) lors du lancement de « l’Initiative entreprises climat Maroc ». Meriem Bensalah-Chaqroun a fait valoir que « les énergies renouvelables, les technologies de gestion de l’eau, les nouvelles méthodes de recyclage des déchets et les modes de transport moins énergivores offrent de nouveaux métiers auxquels nous devons nous préparer, afin de mieux préserver notre environnement tout en créant les emplois et richesses associés à cette nouvelle économie ».
Avec l’entrée en vigueur, le 4 novembre, de l’Accord de Paris, les systèmes productifs devront intégrer la donne climatique et apprendre à consommer mieux en polluant moins, tout en s’adaptant aux divers impacts des changements climatiques, a-t-elle souligné. « Il est nécessaire de consacrer une nouvelle économie verte avec une plus grande cinétique en vue de créer des opportunités d’investissements, de nouveaux métiers et de nouveaux emplois », a précisé Meriem Bensalah-Chaqroun. La réalisation des objectifs découlant de l’Accord de Paris nécessite encore l’adoption de règles et de procédures, a fait observer la patronne des patrons. « L’entreprise marocaine est inévitablement amenée à participer à cette nouvelle dynamique écologique et socio-économique mondiale », a-t-elle dit, ajoutant que c’est pour accompagner l’entreprise dans ses mutations que la CGEM a conçu « l’Initiative entreprise climat Maroc ».

About Rédaction

Check Also

l’activité économique

Au Maroc, l’activité économique ralentit

CONJONCTURE – Voilà qui ne va pas arranger les affaires du gouvernent El Othmani en ...