Tribune libre

Wydad et Raja : Grandeur et décadence!

  • Marocains partout
  • 24 Juin 2017 - 18:08

Alors que son éternel rival, le Raja,  vit l’une sinon la plus grave crise de son histoire le Wydad traverse  quant à lui une période faste et caracole tant sur le plan national que continental. Champion du Maroc pour la treizième fois depuis la création de la Fédération Royale Marocaine de Football et la dix- neuvième fois si l’on prend en compte ses titres sous l’occupation française, le WAC domine de la tête et des épaules le football national où il a pratiquement fait cavalier seul cette saison. Ainsi le club cher au regretté Haj Mohamed Bejelloun a été sacré champion du Maroc avec 66 points, soit 7 longueurs d’avance  sur son dauphin le Difaa Hassani d’El Jadida et 9 sur le Raja. En 30 rencontres disputées les Rouges n’ont subi que deux  défaites alors que leur buteur William Jibour a terminé premier buteur. Cela démontre, s’il en était encore besoin, de la totale suprématie du club coaché par Houcine Ammouta sur la compétition. Mené d’une  main de fer dans un gant de velours par un comité dynamique mené par Said Naciri, le Wydad est considéré comme  un modèle d’une gestion rigoureuse et saine. Après une période de turbulence sous l’ère d’Abdelilah Akram, le club rouge pris en mains par Said Naciri a retrouvé toute sa splendeur et se dirige vers une période aussi faste que celle vécue avec le grand dirigeant qu’était Abderrazak Mekouar. Recrutements ciblés, finances assainies et public fidèle font de l’actuel Wydad un gros bras d’Afrique respecté par  les ténors du continent. La preuve en est la dernière victoire des coéquipiers  de Fabrice Ondama face à Al Ahly, le club du siècle sur le plan continental, en ligue des champions d’Afrique. Du coup le Wydad, avec 6 points, se pose désormais comme un sérieux postulant pour accéder aux quarts de finale. Pour ce il lui faudra battre  le modeste Coton Sport, dernier du groupe, le 1er juillet au Cameroun et Zanako le 6 du même mois à Casablanca. Et cela est tout à fait du ressort d’une équipe qui a démontré toute sa maturité et sa maîtrise contre le champion d’Egypte. Si les Rouges passent aux quarts ils pourront alors rêver d’un sacre continental et d’une participation à un Mondial des clubs comme l’a fait le Raja à deux reprises. Un Raja, premier club africain à prendre part à cette compétition en 2000 au Brésil et finaliste à Marrakech  en 2013 contre  le Bayern Munich devant SM Mohammed VI. Cela a valu aux Verts d’être reçus en grandes pompes par le Souverain et de bénéficier d’un don Royal de 7 hectares pour y édifier une académie. Mais au lieu de fructifier cet énorme succès sportif et  mener le club vers une dimension continentale sinon planétaire, les dirigeants divisés par des luttes intestines ont fait le contraire. Une gestion administrative et financière calamiteuse a mené le Raja vers la banqueroute et contraint joueurs et employés à observer des grèves qui ont influé sur le rendement  de l’équipe. Malgré tous ces aléas et grâce à M’hammed Fakhir, les coéquipiers d’Issam Erraki ont terminé troisièmes et obtenu un ticket pour la coupe de la CAF. Mais au lieu de récompenser le staff technique pour ce louable travail, le sieur Said Hasbane s’est empressé de limoger Fakhir et d’engager Abdelhak Bechikha à sa place. Mais le technicien algérien, se rendant compte de la gravité de la situation , a vite rendu le tablier. Mais, poursuivant sa fuite en avant, le président actuel grandement décrié aussi bien par le public que par les adhérents s’en est allé engager en catimini à Valence, Juan Carlos Garrido ancien coach d’Al Ahly. Assurément le technicien ibérique ne fera pas long feu une fois arrivé au Maroc où il se rendra compte de la situation désastreuse de l’équipe. Privé de recrutement par la FRMF et  en butte à de nombreux problèmes financiers le Raja agonise et est près de rendre l’âme. A moins d’un miracle le club cher au Père Jego se dirige vers le précipice!

 

Mustapha Abou Ibadallah

(Journaliste, Chroniqueur)

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...