Une comédie grinçante égyptienne rafle le Prix

  • Marocains partout
  • 20 Septembre 2017 - 08:46

Grande surprise: le Grand Prix du festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK) a été attribué, dimanche 17 septembre 2017, au film égyptien «Un jour pour les femmes» de la réalisatrice Kamla Abu, une comédie féroce qui tourne en dérision le la condition des femmes en Egypte actuelle, qui subissent des violences de toutes sortes. Ce film raconte l’histoire de trois femmes, Laila la blessée, Chamiya l’amante et Azza la naïve. A chacune sa propre histoire qui représente une catégorie de la société égyptienne et décrit ses souffrances. L’évènement marquant dans ce film est l’ouverture d’une piscine près d’un quartier populaire qui va consacrer la journée de dimanche aux femmes, d’où l’appellation du film un jour pour les femmes.  Cette piscine va devenir pour ces femmes qui vivent cette expérience pour la première fois, un espace d’extériorisation, de dévoilement et d’affirmation de soi. Ce film, qui appelle à l’émancipation des femmes, met l’accent sur un problème qui nuit à l’image de l’Egypte, à savoir le harcèlement sexuel, en montrant la frustration sexuelle d’une jeunesse perdue. «Dans ce film je voulais libérer les femmes de toutes les restrictions au moins pendant une seule journée de la semaine», confie la réalisatrice Kamla Abu Zekri.  Les libertés des femmes posent vraiment problème en Egypte, a-t-elle déploré. «Le développement d’un pays se résume par le respect des femmes et que l’habit n’a était et ne sera jamais un critère», résume-t-elle. Kamla Abou Zikri est née en 1974 au Caire. Elle obtient son diplôme de réalisation à l’Institut supérieur du cinéma au Caire en 1994. Elle a travaillé comme assistant réalisateur sur de nombreux longs métrages de fiction, avant de réaliser plusieurs films dont, « Regard vers le ciel », « il est arrivé quelque chose » et « Le train de 6 heures ».

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...