Home / Maroc / CLIMAT – ÇA VA CHAUFFER !

CLIMAT – ÇA VA CHAUFFER !

CLIMATCLIMAT – Sécheresse, canicule, incendies de forêts ou encore pluies torrentielles, les effets du réchauffement climatique se feront ressentir toujours plus. D’ici un avenir proche, le Maroc va malheureusement connaitre des situations extrêmes jamais vues auparavant. C’est en tout cas ce qui ressort d’une analyse de scientifiques de l’université ETH Zurich publiée le 10 juillet. En 2050, le climat de Fès ressemblera à celui de Mossoul aujourd’hui. La température maximale du mois le plus chaud, environ 36°C en août, devrait augmenter de 7,4°C, pour atteindre 43,4 °C. Une situation qui sera le résultat d’une augmentation annuelle de température de 2,7°. À Rabat, on pourrait se croire à Tripoli, avec une température atteignant les 27 °C en août, soit une augmentation de 3,1 °C résultant d’un changement de température annuel moyen de 2,3 °C. Le climat de Marrakech ressemblera davantage à celui de l’Est marocain aujourd’hui. La température maximale du mois d’août devrait augmenter de 7 °C, pour atteindre 44°C pour une variation annuelle moyenne de la température de 2,9°C. Laâyoune aura des airs d’Alexandrie, avec des étés à 33°C. Partout dans le monde, les villes tempérées ou froides ressembleront à des villes situées à plus de 1.000 km de l’équateur. Celles qui se trouvent proches de l’équateur ne subiront pas de réchauffement majeur. En revanche, les inondations deviendront de plus en plus extrêmes, parallèlement aux sécheresses plus fréquentes et plus graves. Les mois les plus secs le seront à 14% en plus, tandis que les mois les plus humides seront à 5% plus humides. Parmi les découvertes les plus préoccupantes, les habitants d’environ un cinquième des villes du monde — y compris Laayoune — connaîtront des conditions de vie sans précédent, et feront donc face à de nouveaux défis jamais rencontrés auparavant.

About Rédaction

Check Also

Solar Decathlon Africa

Solar Decathlon Africa, une aventure sportivement passionnée

ÉNERGIE RENOUVELABLE- L’université Mohammed VI polytechnique et l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies ...