Retraite

La CIMR devient société mutuelle de retraite

La CIMR devient société mutuelle de retraite
  • Marocains partout
  • 25 Novembre 2016 - 09:46
  • Rédaction

Il s’agit d’un tournant historique dans la vie de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraites (CIMR) qui s’est transformée en une société mutuelle de retraite, comme vient de l’annoncer, jeudi 24 novembre 2016 à Casablanca, le président directeur général de la caisse, Khalid Cheddadi. Une transformation due à l’entrée en vigueur de la loi n 64-12 portant création de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS). Cette loi prévoit la mise en place d’un nouveau cadre juridique pour l’exercice et la gestion des opérations de retraite par les organismes du secteur privé, comme l’a expliqué Khalid Cheddadi, relevant que les régimes de retraite qui ne sont pas gérés en vertu d’un texte de loi spécifique, sont aujourd’hui dans l’obligation d’adopter le statut de société mutuelle de retraite. « Ainsi, la CIMR qui fonctionnait jusqu’à aujourd’hui avec le statut d’association, change de cadre juridique pour passer sous ledit statut, et sera dorénavant soumise au contrôle de l’ACAPS, qui va à la fois édicter des règles prudentielles, procéder aux contrôles prévus par la loi, et s’assurer que les engagements de la CIMR sont respectés », a fait valoir M. Cheddadi.

Ainsi, les statuts et le règlement général de la caisse connaîtront de profonds changements en vue d’assurer une consolidation de son système de gouvernance et son adaptation par rapport au nouveau contexte légal, a-t-il précisé. La CIMR a tiré profit de ce changement de statut pour apporter un certain nombre de modifications dans son fonctionnement afin d’améliorer à la fois les prestations et la gouvernance. Le PDG de la caisse a, en outre, passé en revue les principales modifications et conséquences introduites par cette transformation, notamment l’élargissement de la palette des taux de cotisation, l’abrogation de la condition pour bénéficier d’une pension de retraite d’une durée minimum de 5 ans, la révision à la baisse du coût d’achat de points pour une meilleure équité entre les affiliés de la caisse ainsi que des dispositions de départ en retraite anticipé ou prorogé plus favorables pour les affiliés.

Parmi les principaux changements introduits, figurent aussi la révision à la hausse des coefficients appliqués pour la détermination du pécule de retraite, l’ouverture du régime à l’adhésion individuelle des personnes physiques (travailleurs indépendants, médecins, avocats, pharmaciens) et l’enrichissement du bouquet d’offres de retraite avec de nouveaux produits et options. Créée en 1949, la CIMR a pour mission de promouvoir un régime de retraite pérenne, équilibré et solidaire, garantissant aux bénéficiaires une pension équitable. La caisse est gérée par un Conseil d’Administration élu par l’Assemblée Générale des adhérents. En 2015, la CIMR comptait 6.388 entreprises adhérentes, 595.091 affiliés actifs cotisants et ayants droit et 158.863 allocataires. Le montant total des produits techniques de la CIMR s’élevait à 6,77 milliards de dirhams (MMDH) et le total des pensions servies était de 3,61 MMDH.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...