CIMAF construira une 2e usine au Burkina Faso

  • Marocains partout
  • 07 Avril 2017 - 11:18

Le groupe Ciments d’Afrique (CIMAF), présidé par Anas Sefrioui, poursuit son extension en Afrique et prévoit de renforcer davantage sa présence au Burkina Faso avec une seconde usine dans la Capitale économique, Bobo Dioulasso. Nécessitant un investissement de 20 milliards F CFA (32,5 millions de dollars), cette nouvelle unité va générer entre 800 et 1 000 emplois dans la phase exploitation. La nouvelle unité CIMAF aura une capacité de production annuelle de plus de 700 000 Tonnes par an et utilisera une technologie de dernière génération.

CIMAF a entrepris de doubler la capacité de l’usine de Ouagadougou avec un investissement de plus de 25 milliards F CFA (40,7 millions de dollars) pour une production annuelle à plus d’un million de tonnes. Ces investissements visent à faire du groupe CIMAF un leader panafricain du secteur du ciment et le 1er opérateur en Afrique de l’Ouest.

Crée en 2011, le groupe CIMAF est né pour reproduire en Afrique le modèle de réussite technologique, managérial et environnemental, que représente les Ciments de l’Atlas (CIMAT) au Maroc. Aujourd’hui le groupe est effectivement présente dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale : la Côte d’ivoire, la Guinée Conakry, le Cameroun, le Burkina Faso, le Gabon, le Ghana, le Congo, le Mali, le Tchad et la Guinée Bissau. Dans chacun de ces pays, nos usines ont une capacité de production ciment de 500 000 tonnes par an. L’ambition de CIMAF est d’être un opérateur reconnu dans un, secteur stratégique pour le développement de l’Afrique, et un acteur professionnel et compétitif, qui contribue à la diversification de l’offre en ciment et au renforcement du tissu industriel continental.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...