Home / Edito / Cet incroyable Maroc qui gagne

Cet incroyable Maroc qui gagne

Meriem Lyoussoufi
Meriem Lyoussoufi, Fondatrice, Editorialiste

Avec l’entraîneur français Hervé Renard, les Lions de l’Atlas ont gagné surtout une grande maîtrise de jeu. Ce n’est plus l’adversaire qui impose son rythme mais ce sont eux qui prennent l’initiative. Absente sous les entraîneurs précédents, la tactique est revenue avec ce fin tacticien et grand technicien qui l’adapte en fonction de l’adversaire. Lentement mais sûrement, les coéquipiers de Benatia ont abordé match par match avec lucidité et rigueur. Pas d’excès de zèle, ni de démonstration virtuose. Mais un style offensif construit où le collectif a toute sa place tout comme la ligne de défense qu’il fallait blinder. Cette stratégie a porté ses fruits : longtemps fâchée avec les buts, les Lions de l’Atlas sous le commandement du Lion l’Africain ont renoué avec la victoire avec des scores plus qu’honorables lors des matchs de qualification au Mondial 2018 et une meilleure défense qui n’a pris aucun but grâce à un gardien de haut vol. Ce n’est pas par hasard que le Maroc termine premier de son groupe et décroche son ticket russe suite à une victoire par 2 contre 0 inespérée sur la côte d’Ivoire qui joutait à domicile. Vingt ans que le peuple attendait ce moment-là. Vingt que ce rêve a été caressé par des millions de Marocains ici et ailleurs. Vingt ans que tout un peuple attendait pour laisser éclater sa joie dans une communion inoubliable. La victoire de l’équipe nationale à Abidjan a d’autant plus les allures d’un beau sacre qu’elle brise cette vielle malédiction qui remonte à la dernière participation marocaine à la coupe du monde de 1998 en France. Une belle renaissance venue à point nommé pour remonter le moral à tout un peuple qui commençait à douter sérieusement des capacités footballistiques de son équipe. Une ambiance euphorique s’est emparée de toutes les villes du Maroc, de Tanger à Lagouira. Le fond de l’air était à la fierté. La fierté d’être Marocain.

About Rédaction

Check Also

Taghazout

Taghazout s’offre un prêt de l’Agence française de développement

L’Agence française de développement (AFD) et la société d’aménagement et de promotion de la station ...