Home / Europe / Union européenne / Culture / « Ce qui nous somme » s’adjuge le Prix Citta di Castello

« Ce qui nous somme » s’adjuge le Prix Citta di Castello

L’ouvrage collectif « Ce qui nous somme », réunissant les « réactions à chaud » d’une trentaine d’intellectuels marocains à l’attentat, en janvier dernier, contre le siège de l’hebdomadaire français « Charlie Hebdo », a remporté le Prix international Citta di Castello. Ce Prix a été remis, vendredi, à l’écrivaine marocaine, Bouthaina Azami, co-auteur du livre, lors d’une cérémonie officielle organisée en marge d’un séminaire initié, sous le haut patronage du Président de la République italienne, dans cette ville toscane, sous l’intitulé « La Méditerranée aujourd’hui : de la géopolitique au patrimoine commun de culture et de traditions ». Le livre, paru aux éditions « La Croisée des chemins », rassemble les réflexions et opinions diverses de plusieurs intellectuels marocains et d' »adoption marocaine » sur le phénomène du terrorisme, tout en mettant en garde à la fois contre l’obscurantisme et l’amalgame générateur d’islamophobie, a déclaré Mme Azami.

Vivre-ensemble

Les auteurs de « Ce qui nous somme » ont, en même temps, exprimé leurs points de vue au sujet d’un certain nombre d’amalgames qui se développent parfois et qui résultent souvent d’une méconnaissance de l’autre et de sa culture, a-t-elle affirmé. Le livre, a-t-elle dit, met en relief la nécessité impérative de la cohabitation, d’un vivre-ensemble, et d’un dialogue permanent entre les cultures et les religions. Pour le fondateur de l’ONG italienne « InBit-Events and Education », Pietro Infante, le travail collectif des 30 intellectuels marocains est d’une « extrême importance » en tant qu’outil pour « faire prévaloir le dialogue interculturel et combattre toute forme de violence ». Le doyen de l’université pour les étrangers de Pérouse, Giovanni Paciullo, et la Directrice du Forum international « Pour une nouvelle euro-méditerranée », Elena Bitoni, ont estimé que le Maroc, à travers ces intellectuels, «a condamné le crime odieux commis par des assassins qui ne peuvent prétendre parler au nom de l’Islam».

About Rédaction

Check Also

Suisse

La Suisse veut interdire la bi-nationalité au foot

Si le projet proposé par le secrétaire général de l’Association suisse de football (ASF) Alex ...