Accueil Edito Avec Benoît Hamon, le PS peut-il gagner la présidentielle ?