Home / Maroc / Ben Aïcha, le pirate de mon cœur  

Ben Aïcha, le pirate de mon cœur  

Ben AïchaFICTION HISTORIQUE – Kebir Ammi vient de publier aux éditions « Mémoire d’encrier » un nouveau roman, « Ben Aïcha » qui relate l’histoire d’une rencontre en 1699 entre un célèbre corsaire marocain et une fille du roi Louis XIV. Une fiction qui revient sur l’histoire d’un célèbre pirate marocain du XVIIe siècle que parti de rien, devient amiral, puis ambassadeur, et rencontre, le 13 février 1699, un point culminant dans sa vie, Marie-Anne de Bourbon, princesse de Conti, fille du roi Louis XIV, décrite comme une « personne souveraine et maladroite à la fois, radieuse et sentait le velours bleu de ses yeux posé sur son âme ». Lors d’une somptueuse fête à Versailles, les destinées se sont croisées par cette rencontre lorsque « Ben Aïcha s’inclina et lui baisa la main et son cœur se mit à battre comme s’il allait rompre ». Pour l’auteur, il s’agit d’une histoire qui n’a rien retenu de la passion qu’ils ont vécue, d’une fable d’amour et de liberté, révélant les tumultes d’une relation scellée par l’impossible. « Je connais bien Ben Aïcha », écrit Ammi, qui relate minutieusement l’histoire de son héros, évoquant les détails d’un « maître secret et humble qui a grandi dans le plus total dénuement » et termine sur une question perplexe « pourra-t-il jamais redevenir l’homme qu’il fut?« . « Ben Aïcha » est un livre passionnant. Sa force du détail et sa structure narrative emportent le lecteur à travers un monde idyllique avec un brin de passion et de liberté. « C’est un roman à la croisée des chemins, un roman métis, un roman sur la liberté d’être d’ici et d’ailleurs, une réécriture d’un passé non assumé souvent. Je voulais que la beauté et la fragilité de la poésie croisent la vérité du roman et s’en emparent. Je voulais que ce roman soit comme une ode à l’amour », confie l’auteur.  Essayiste, dramaturge et romancier, Kebir Ammi est né à Taza et vit en France depuis plus de trente ans. Il est l’auteur d’une œuvre ouverte sur l’altérité, la diversité et la beauté du monde. « Le partage du monde » ou encore « Un génial imposteur » sont, entre autres, parmi ses romans parus chez Gallimard et Mercure de France. 

About Rédaction

Check Also

Qui est Bahiga Hafez, cette pionnière du cinéma arabe ?

Le géant Google rend aujourd’hui hommage est l’une des femmes pionnières du 7e Art égyptien, ...