Anis Birrou inaugure «Darna» à Bruxelles

  • 24.02.2017 - 10:13

Le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Anis Birrou et le ministre flamand de la Culture, des médias, de la jeunesse et des affaires bruxelloises, Sven Gatz ont procédé, mercredi à Bruxelles, à l’inauguration des nouveaux locaux de la maison des cultures maroco-flamande «Darna». Ce nouvel espace est […]


Politique

Le burkini rend les Belges fous…

  • 18.08.2016 - 13:49
  • Avec agences

Le débat autour du burkini a dépassé la France s’invitant aujourd’hui dans l’arène politique belge. En Belgique, ou plus exactement en Flandre, le parti indépendantiste flamand N-VA s’est prononcé en faveur d’une interdiction du vêtement, aussi bien pour les piscines que pour les plages. « Nous devons absolument éviter qu’il y ait des femmes qui […]

Diaporama

Blogs

Le Maroc veut séduire les investisseurs Wallons

Les atouts économiques du Maroc en termes d’accueil des investissements et d’opportunités d’affaires ont été présentés aux opérateurs économiques wallons, mercredi 13 septembre 2017, lors d’un déjeuner débat organisé par le cercle de Wallonie. Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part l’ambassadeur du Maroc en Belgique et au Grand Duché de Luxembourg, Mohamed Ameur et plusieurs hommes d’affaires belges et marocains, Pascale Delcomminette, administratrice générale de l’agence wallonne d’investissement (AWEX) a d’emblée affirmé que 2018 placera le Maroc comme marché cible pour la région wallonne, le pays étant en pleine expansion économique. Après avoir souligné que le Maroc a renforcé ces dernières années sa position de porte d’entrée vers l’Europe et l’Afrique, elle a relevé le fort engouement de la part des investisseurs étrangers pour des projets porteurs au Royaume dans les domaines notamment du transport, de l’énergie, de l’industrie, de l’agriculture et des infrastructures.

La responsable wallonne, qui a noté que le Maroc est en passe de devenir un hub continental raccordant l’Afrique à l’Europe avec son retour à l’Union africaine et son adhésion prochaine à la CEDEAO, a souligné que l’Awex a décidé de faire du Royaume son marché phare pour l’année 2018 en organisant une série d’actions tout au long de l’année, orientée vers l’investissement dans le pays, notamment des rencontres B to B et des manifestations de promotion et de rapprochement économique entre les deux parties qui seront couronnées par une grande mission économique belge. Pour Mme Delcomminette, il s’agit d’atouts importants que la Wallonie aimerait saisir pour « mettre le Maroc au cœur de nos priorités et c’est pour cette raison que nous avons décidé au niveau de l’Awex d’en faire le marché cible de 2018».

Elle a fait part de l’engouement des chefs d’entreprises wallonnes pour l’investissement au Maroc dans différents secteurs où le Royaume se présente aujourd’hui comme leader, notamment les énergies renouvelables, le marché du numérique et d’autres secteurs où des opportunités intéressantes sont à développer, comme le bâtiment et les infrastructures, faisant savoir que la multiplication des missions économiques a renforcé l’intérêt des entreprises wallonnes pour le marché marocain, sans oublier la connexion avec la diaspora marocaine qui facilite ce rapprochement. Mme Delcomminette a fait savoir que les entreprises wallonnes estiment qu’il n’y a pas de frein à l’investissement au Maroc car il offre un marché de proximité très attractif et des conditions très avantageuses sans oublier son rôle de plus en plus confirmé aujourd’hui de passerelle entre l’Afrique et l’Europe. A Rappeler que les exportations de produits et services wallons vers le Maroc ont représenté au cours de l’année 2016 quelque 90,16 millions d’euros, avec une augmentation de 37,5 %. Les produits des industries chimiques et pharmaceutiques et les machines et équipements mécaniques, électriques et électroniques figurent en tête de ces exportations.

Au Seafood Expo, le Maroc aiguise les appétits

Le Maroc est présent en force à la 25e édition du Salon Seafood Expo Global qui se déroule à Bruxelles jusqu’au jeudi 27 avril 2017 avec plus de 30 exposants. Il s’agit d’un rendez-vous incontournable pour la promotion des produits de la mer. «Avec plus de 26.000 visiteurs et 1.600 exposants représentant environ 80 pays, ce salon d’envergure internationale est érigé en véritable espace de rencontres et d’échanges entre les professionnels du secteur», indique l’Établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE) qui organise la participation marocaine à cet évènement. La participation marocaine s’inscrit dans le cadre du plan Halieutis, notamment son volet labellisation et marketing international des produits de la mer. Le pavillon marocain s’étend sur une superficie de 587 m².

Il présente ainsi une «large» palette de produits sous l’étendard «Moroccan Seafood». En marge de cet événement et en vue de marquer la présence marocaine, une série d’actions est prévue, à savoir, entre autres la présentation de l’annuaire « Food From Morocco » le premier annuaire web officiel des entreprises exportatrices des produits agricoles et maritimes qui représente un véritable outil de promotion de l’origine « Maroc ». Sa présentation lors de cet événement vise à améliorer la visibilité des entreprises marocaines sur le réseau internet. Cet outil ambitionne également de se positionner comme l’annuaire d’export de référence pour les importateurs internationaux intéressés par l’offre marocaine.

 

contributions

Compétences expatriées : A quand la modernité émancipatrice ?

Le retour des compétences expatriées :  un levier de sortie de crise

Le constat : Nous traversons, au Maroc, une période de turbulences sociales menaçant la stabilité du pays. Le risque est grand, si rien de sérieux n’est entrepris, de voir le pays basculer dans une voie difficile. La situation est aujourd’hui plus préoccupante avec les récents événements notamment dans le Rif. Les marocains, d’Al Hoceima et d’ailleurs, revendiquent des réformes dans plusieurs secteurs socio-économiques, mais ne voient depuis longtemps rien venir. Les gouvernements ont failli à accomplir cette noble et légitime mission. Celui du dernier quinquennat a grandement creusé le fossé en perdant le temps dans les spéculations et polémiques stériles au lieu de se mettre à l’ouvrage des mises en œuvre concrètes des projets de développement, notamment suite à l’instauration de la constitution 2011.  (suite…)


Wydad et Raja : Grandeur et décadence!

Alors que son éternel rival, le Raja,  vit l’une sinon la plus grave crise de son histoire le Wydad traverse  quant à lui une période faste et caracole tant sur le plan national que continental. Champion du Maroc pour la treizième fois depuis la création de la Fédération Royale Marocaine de Football et la dix- neuvième fois si l’on prend en compte ses titres sous l’occupation française, le WAC domine de la tête et des épaules le football national où il a pratiquement fait cavalier seul cette saison. (suite…)

Chargement...