La Banque Mondiale veut soutenir les PME marocaines

  • Marocains partout
  • 14 Mars 2017 - 09:53

La Banque Mondiale veut soutenir le développement des petites et moyennes entreprises (PME) au Maroc. C’est en tout ce qu’affirme l’institution dans un communiqué où elle annonce un prêt de 150 millions de dollars e pour soutenir les efforts du pays dans «le domaine de la modernisation du système d’identification nationale, et en matière d’aide aux start-up innovantes et de promotion de la création d’emplois». Cette opération de la Banque Mondiale permettra, donc  d’améliorer le ciblage des programmes sociaux grâce à un meilleur système d’identification personnelle et, d’autre part, de lever les barrières qui empêchent les start-up et les petites entreprises d’accéder à des financements.

La première partie de ce prêt sera dédié au grand projet de développement des systèmes d’identification et de ciblage pour la protection sociale des personnes les plus vulnérables de la société.  Il financera ainsi la mise en place de deux registres : l’un national d’état civil qui conférera à chaque individu un numéro d’identification unique, grâce auquel les procédures de vérification de l’identité seront facilitées, et un autre social qui rassemblera des informations sur la situation socio-économique des individus et des ménages afin de repérer ceux qui sont les plus défavorisés remplissant les conditions pour recevoir des prestations sociales. Le but de ce projet social est de favoriser une coordination plus accrue entre les différents programmes sociaux et ministères concernés.

Selon la Banque Mondial,  ce projet permettra également de doubler l’impact des programmes de réduction de la pauvreté  créé par le gouvernement tels que la RAMED et le Tayssir, et de diriger les ressources de ces programmes les individus les plus vulnérables uniquement. C’est le ministère de l’intérieur qui a été choisi pour manœuvrer ce projet sur une période de cinq. Le ministère sera chargé de l’élaboration des cadres institutionnel, juridique et opérationnel qui garantiront la bonne utilisation et la pérennisation des nouveaux systèmes, « grâce au programme, environ 9,3 millions de Marocains (…) accèderont plus facilement aux programmes de protection sociale. En se dotant d’un système d’identification administré plus efficacement, le Maroc sera en mesure de mettre en œuvre des programmes sociaux mieux ciblés, avec des effets tangibles sur la population », a indiqué le communiqué de la Banque Mondial.

Les 50 millions dollars restant seront dédiés au financement des start-up et PME innovantes. Il servira à nourrir le manque d’offre de financements par capitaux  les jeunes entrepreneurs désireux de créer des PME, ou start-up innovantes.  D’après des études effectuées par la Banque Mondiale, les start-up ainsi que les PME dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, contribuent en majorité à la création nette d’emplois.  Malgré, ces efforts dans la promotion de la création des PME, et des TPE, le Maroc a encore beaucoup de chemin à faire pour rendre le secteur de l’entreprenariat plus attractif pour les jeunes investisseurs.

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...