COP22

Quand la Banque mondiale s’engage pour l’énergie verte

Quand la Banque mondiale s’engage pour l’énergie verte
  • Marocains partout
  • 09 Novembre 2016 - 14:51
  • Rédaction (Marrakech)

Le Groupe de la Banque mondiale entend lever 16 milliards de dollars d’ici 2018 pour l’énergie solaire, l’hydroélectricité et les projets d’énergie géothermique sur le continent africain, a annoncé Charles Cormier, Practice Manager pour l’énergie et les extractibles à la Banque mondiale. C’était au cours d’un ide event au Pavillon africain autour de la promotion de l’énergie solaire dans le continent africain organisé par cette institution.

Au cours de cet événement, l’organisme financier mondial a reconnu le leadership du Maroc dans ce domaine et l’a cité en exemple de bonne pratique dont les pays de l’Afrique subsaharienne pourraient s’inspirer. Selon Charles Cormier, les challenges du développement de capacité solaire ne sont pas la construction d’installations, mais surtout le financement et le stockage de l’énergie solaire. Pendant la COP21 à Paris, la Banque mondiale a lancé le Plan Africa Climate Business dont le chapitre de l’énergie souligne l’objectif de permettre aux pays de produire 1 GW d’énergie solaire d’ici à 2023, tout en fournissant des sources d’énergie fiables et modernes à 5 millions de personnes hors réseau.

Dans le cadre de ce plan, le Groupe de la Banque mondiale entend lever 16 milliards de dollars d’ici 2018 pour l’énergie solaire, l’hydroélectricité et les projets d’énergie géothermique sur le continent. Le groupe mobilisera également 1,8 milliard de dollars d’ici à Juin 2017 pour des projets solaires intégrés au réseau dans divers pays, y compris l’Ethiopie, le Sénégal et la Zambie.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...