Accueil Culture Azzeddine Hachimi Idrissi : «L’abstrait permet beaucoup de liberté»