Axa Crédit ne s’en sort toujours pas

  • Marocains partout
  • 05 Octobre 2017 - 10:28

Ça ne s’arrange pas pour le spécialiste français du crédit à la consommation, Axa Crédit, toujours dans le rouge. Le plan d’optimisation, mis en place à Axa Crédit en milieu d’année 2016, n’a encore permis au spécialiste du crédit de sortir la tête de l’eau. Au terme du premier semestre 2017, Axa Crédit affiche un résultat net déficitaire de -8,8 millions de dirhams (MDH), contre -53,8 MDH une année auparavant. Sur le plan opérationnel, le produit net bancaire (PNB) d’Axa enregistre une dépréciation de 11,7% à 48,2 MDH, intégrant les baisses de 9,1% de la marge d’intérêt à 41,8 MDH, et de 23,8% de la marge sur commissions à 6,2 MDH, révèlent les analystes de BMCE Capital Bourse à l’occasion de la publication des résultats biannuels de la société.

Au niveau commercial, la société enregistre un encours net de crédits en recul de 2,9% à 1,61 milliard de dirhams (MMDH) comparativement à fin 2016, pénalisé par le repli de 3,1% des crédits de trésorerie et à la consommation à près de 1,51 MMDH (93,7% de l’encours). Côté refinancement, le portefeuille ressort en baisse de -6,2% à près de 1,51 MMDH, recouvrant une régression de 6,6% des dettes interbancaires à 1,47 MMDH, une hausse de 29,7% des dépôts de la clientèle à 13,5 MDH et une progression de 1,7% des titres de créances émis à 25,9 MDH, a-t-elle ajouté.  Au volet risques, les analystes financiers notent une quasi-stagnation (-0,3%) des créances en souffrance brutes par rapport à fin 2016 à 409,3 MDH, pour un taux de contentieux de 20,6% (+0,4 point).

Les dotations nettes de reprises aux provisions pour créances en souffrance (CES) enregistrent, de leur côté, une forte baisse de 64,5% à 22,3 MDH, au moment où les provisions pour CES ressortent en légère hausse (+0,8%) à 376,6 MDH, pour un taux de couverture de 92% (+1 point). Pour leur part, les fonds propres diminuent de 11,9% à 64,8 MDH à fin juin 2017 comparativement au 31/12/2016. Depuis le début de l’année, le titre d’Axa Crédit, dont la date de radiation de la cote casablancaise a été fixée au 13/10/17, s’est apprécié de +6,31%, contre un repli de +11,43% une année auparavant et une baisse de -22,01% depuis 2014.

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on Pinterest

Chargement...