Home / Economie & Entreprise / Avec l’Iresen, Al Omrane veut une innovation en béton

Avec l’Iresen, Al Omrane veut une innovation en béton

Al OmraneUne convention cadre entre Al Omrane et l’Iresen (Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles) a été récemment signé à Rabat. Elle porte sur un nouveau partenariat dans le domaine de l’amélioration des procédés et la promotion de l’innovation en matière de matériaux de construction et d’aménagement. A travers cette convention cadre, les deux parties mettent en place les modalités de mise en œuvre de programmes de recherche appliquée autour desquels l’Iresen, à travers ses infrastructures de recherche, et le groupe Al Omrane, par le biais de son académie, comptent développer la recherche et le développement dans les thématiques des matériaux de construction durable, les techniques d’aménagement, de conception/construction et l’amélioration du concept des bâtiments à haute efficacité énergétique, en y associant des start up actives dans ce domaine.

Signée par Badre Kanouni et Badre Ikken, respectivement président du directoire du groupe Al Omrane et directeur général de l’Iresen, cette convention prévoit la mise en place de plans d’actions biennaux et la création de deux comités pour s’occuper des aspects stratégiques et le pilotage des programmes et actions à engager pour atteindre les objectifs arrêtés pour la future coopération entre les deux parties. L’objet de la convention est de définir les conditions et modalités de collaboration dans les thématiques des matériaux de construction durable, les techniques de conception/construction et l’amélioration du concept des bâtiments à haute efficacité énergétique. La convention s’appliquera à travers des conventions spécifiques aux matériaux de construction durable et techniques d’aménagement, de conception et de construction. Un autre volet sera consacré à la construction durable à travers l’implémentation des nouvelles techniques de conception bioclimatique avec l’utilisation de nouveaux matériaux procédés de construction et d’isolation appliquées à l’habitat social et de la classe moyenne. Il est prévu aussi l’aménagement durable via l’expérimentation de nouvelles solutions et techniques d’aménagement applicables dans les écoquartiers et les territoires durables.

Dans ce cadre, la plateforme « Green & Smart building park » a réservé un espace de test à ciel ouvert, qui permettra la démonstration des nouvelles solutions technologiques dans le secteur de l’aménagement durable et de la construction verte et présentera donc une opportunité pour les deux parties pour évaluer les solutions innovantes applicables. S’agissant du soutien aux startups, il y aura l’appui en terme d’hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise dont l’activité est en lien direct ou indirect avec les métiers d’Al Omrane. Puis, l’accompagnement se poursuivra par le renforcement des capacités sur l’ensemble des disciplines relatives aux énergies renouvelables, à l’efficacité énergétique et les matériaux de construction. Les futures collaborations entre les parties pourraient porter sur d’autres thématiques, si les deux parties y jugent conjointement l’opportunité, et qui doivent demeurer dans le cadre global du partenariat cadre, conclut la même source.

About Rédaction

Check Also

tourisme

Au Maroc, le tourisme toujours en berne  

RAPPORT – Entre une baisse du nombre de touristes étrangers, la crise économique et le ...