Home / Rédaction (page 4)

Rédaction

« Gnawa Land », un album pure fusion

Gnawa Land

ZOOM – « Gnawa Land » est le titre qu’a choisi le groupe montréalais The Wu-Sen & The Fam pour son tout premier album, fraîchement sorti au Canada. Comme une pomme que l’on croque à pleine dent, cet opus collecte en cinq titres seulement l’histoire et l’esprit de cette formation ...

Le Raja de Casablanca sur le toit d’Afrique

Raja de Casablanca

  COUPE DE LA CAF – L’on a coutume de dire que les grandes équipes tombent malades mais ne meurent jamais! Le Raja de Casablanca vient de nous le prouver dimanche à Kinshasa au Congo. Devant un public estimé à plus de 50 000 spectateurs et malgré les provocations de certains  ...

Pena madridista de Casablanca : Sérieux et continuité !

Pena

La Pena madridista de Casablanca a tenu mardi 27 novembre 2018, son assemblée générale ordinaire sous la présidence de Larbi Bargach entouré des membres de son bureau.  Au cours de cette réunion à laquelle a assisté un parterre de journaliste, le président de l’association a passé en revue les diverses ...

Abdallah Akar, l’art en ancre et lumière  

Abdallah Akar

L’Institut français de Rabat accueille jusqu’au 10 janvier 2019, l’exposition « Encre et lumière » de l’artiste Abdallah Akar qui met l’accent sur sa recherche omniprésente sur l’encre et la transparence. Celui-ci a en effet été longtemps fasciné par l’importance de la lumière dans la calligraphie. Le principe du plein et du délié ...

La Fondation CDG ressuscite Mahmoud Darwich par la peinture  

Fondation CDG

Trois artistes peintres Aziz Azrhai, Fouad Chardoudi et Abdellah El Haïtout, ont combiné leur talent le temps d’une exposition pour rend un hommage poétiquement artistique à l’écrivain et grand homme de lettre Mahmoud Darwich. « Plus de roses » se veut de de ressusciter Mahmoud Darwich par le biais d’une peinture en couleur, pour s’approcher de son œuvre poétique, de son parcours humain ...

« Des..espoirs » : Moroccan psycho 

Des..espoirs

Grand Prix à la 22e édition du Festival Ciné – Ville de Fès, et Prix du 2e rôle masculin Fehd Benchemsi au Festival national du film de Tanger 2016, et prix du public à la 22e édition du FCM de Tétouan, le film « Des..espoirs » de Mohamed Ismail sort actuellement en salles. Il s’agit d’un thriller psychologique qui ...

« L’étreinte des chenilles » ou la planète des femmes 

L'étreinte des chenilles

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir ? Dans son roman, « L’étreinte des chenilles », paru chez L’harmattan, Ghizlaine Chraibi nous plonge dans un monde dystopique où les femmes ont destitué la gent masculine jusqu’à l’écraser et ont finalement instauré un système matriarcal. L’histoire se déroule dans un futur proche en 2068 précisément et dans un pays nommé Fractalie. Un pays qui ressemble au ...

Au festival de Bruxelles, le Maroc fait son cinéma  

Bruxelles

Le festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles revient du 30 novembre au 07 décembre 2018 pour une 18e édition qui met à l’honneur le 7e Art marocain, à travers une large sélection d’œuvres cinématographiques alliant fictions et documentaires. A Bruxelles, les cinéphiles pourront ainsi découvrir le Maroc autrement, grâce à son cinéma. « L’histoire du cinéma marocain qui ...

Au tournoi de la Pena Madridista, les orphelines mettent dans le mille  

Pena Madridista

La Pena Madridista de Casablanca a organisé, samedi 17 novembre 2018, à la salle couverte de l’Association des œuvres de bienfaisance Ben M’Sik Sidi Othman la deuxième édition du tournoi de basket MDJS – Pena Madridista de Casablanca. Ce tournoi a rassemblé les 6 équipes féminines, issues des orphelinats et maisons d’accueil de la région de Casablanca. Il y avait l’équipe ...

Coupe de la CAF : Le Raja à 90 minutes du sacre 

Raja

Devant plus de 40.000 spectateurs enthousiastes le Raja de Casablanca a surclassé dimanche soir Vita Club du Congo en finale – aller de la coupe de la CAF. On craignait beaucoup pour les Verts qui venaient de perdre la demi- finale de la coupe du Trône contre la modeste équipe du Wydad de Fès, mais c’était sans compter sur le sursaut d’orgueil ...