Home / Economie & Entreprise / Au Maroc, les investissements étrangers en baisse

Au Maroc, les investissements étrangers en baisse

investissements étrangers Le Maroc perdrait-il de son attrait ? Le flux des Investissements étrangers (IDE) au Maroc a baissé de pas moins de 31,8% s’établissant à 9,08 milliards de dirhams (MMDH) durant les cinq premiers mois de 2018, contre 13,32 MMDH lors de la même période un an auparavant. C’est ce que vient de révéler l’Office des changes dans sa note sur les indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de mai 2018. La conjoncture actuellement marquée par la dégradation du climat social serait-elle à l’origine de cette baisse des Investissements directs étrangers?

Le déficit commercial s’est aggravé de 11,5% pour atteindre 51,775 milliards de dirhams (MMDH) à fin mai 2018 contre 46,442 MMDH lors de la même période un an auparavant, selon l’Office des changes. Les importations, eux, se sont élevées à 218,74 MMDH, en hausse de 10,3%, alors que les exportations ont progressé de 10% pour se chiffrer à 166,97 MMDH. Le taux de couverture des importations par les exportations s’est ainsi établi à 76,3% au cours des cinq premiers mois de cette année, contre 76,6% un an auparavant.

L’accroissement des importations est dû en partie à la hausse des produits bruts de 26%, des biens d’équipement (13,4%), des produits énergétiques (12,3%) et des produits finis de consommation (8%), explique l’Office des changes. L’évolution des exportations est attribuable, quant à elle, à la progression des ventes de la quasi-totalité des secteurs, principalement l’aéronautique de 21,4%, l’automobile (17,5%), le phosphate et dérivés (9,8%) et le textile et cuir (3,2%).

About Rédaction

Check Also

déficit commercial

Le déficit commercial, ce mal marocain

Ce n’est qu’une légère dégradation: en juillet 2018, le déficit commercial s’est creusé de 8,2% ...