Home / Economie & Entreprise / Au Maroc, Alstom met les bouchées doubles  

Au Maroc, Alstom met les bouchées doubles  

Alstom INDUSTRIE – Dans le cadre de son nouveau plan stratégique, fraîchement validé par son assemblée générale, le groupe français Alstom voit dans le Maroc une opportunité pour conquérir le marché africain. C’est en tout cas ce qui ressort de la conférence de presse, organisée lundi 8 juillet 2019 à Casablanca durant laquelle le top management d’Alstom Maroc a évoqué les ambitions du groupe sur le marché africain et du Moyen-Orient. Sur le marché africain et la zone Moyen-orient, Alstom vise un chiffre d’affaire de 10 milliards d’euros par an, à l’horizon 2023, avec une marge d’exploitation ajustée autour de 9% en 2022 ou 2023, au lieu de 7% actuellement. Afin d’atteindre ses objectifs, le groupe, comme l’a affirmé président de Alstom Moyen-Orient et Afrique Didier Pfleger prévoit d’augmenter le nombre de sites de production, de miser sur l’innovation par des solutions de mobilité plus vertes et plus intelligentes tout en facilitant les livraisons grâce à la puissance digitale.  

Le PDG d’Alstom Maroc, Nourddine Rhalmi, a, pour sa part, indiqué qu’Alstom œuvre « pour être un partenaire fiable du Maroc en accompagnant les projets emblématiques du royaume tels que la ligne à grande vitesse (LGV) et les tramways des villes de Rabat-Salé et de Casablanca« . Le groupe, à travers sa filiale, participe notamment aux travaux de maintenance des locomotives électriques de l’ONCF dans les villes de Tanger, Fès, Marrakech et Casablanca.  Alors que l’industrie ferroviaire est en pleine expansion avec le développement de grands chantiers un peu partout dans le royaume, Alstom a annoncé, dans sa nouvelle stratégie, vouloir développer davantage le câblage.  

Ce spécialiste de la fabrication des faisceaux et armoires électriques ferroviaires a été acquis par Alstom en 2016 dans le but de générer une production dédiée au marché national et à l’export à travers ses usines situées dans la ville de Fès. Implanté au Maroc depuis prés de 100 ans, Alstom contribue à l’éclosion d’une filière ferroviaire dans le pays et se veut un partenaire historique du développement de l’infrastructure ferroviaire marocaine depuis près d’un siècle,a rappelé le groupe. Avec l’engagement d’un réel partenaire et la signature de la convention de partenariat industriel stratégique en 2011, Alstom accompagne le Royaume dans ses plus importants projets de mobilité, de l’urbain aux grandes lignes. A travers sa vision qui ambitionne de répondre aux besoins croissant de mobilité des marocains, d’accompagner la transition vers de la mobilité durable connectée et de proposer des solutions vertes et écologiques de transport, Alstom compte être présent là où ses solutions durables de mobilité pourront répondre aux besoins de ses clients. 

 

 

About Rédaction

Check Also

Dyalna

Dyalna : Et si on consommait autrement ?  

VIE QUOTIDIENNE – Initiée en France, “la marque du consommateur” débarque au Maroc sous le ...