Home / Maroc / Asilah – Quand la Chine des artistes émerveille

Asilah – Quand la Chine des artistes émerveille

AsilahEXPOSITION – Trois résidences ateliers de dessin, céramique avec le professeur Chen Guanghui et de gravure, création et échange, débats, soirées poétiques et musicales, visites touristiques et rencontres avec le public…, le Symposium international d’art contemporain a soufflé avec brio sa sixième bougie avec un programme riche et varié avec un focus sur la Chine, pays auquel on a consacré toute l’année à travers plusieurs activités. D’où le choix du thème de cette édition : «Maroc-Chine : la route de l’art». Initiée par la Fondation de la Maison d’art contemporain et l’Association pour l’art et la culture, cette manifestation se poursuit jusqu’au 27 septembre prochain à la Maison de l’Art Contemporain Briech d’Asilah à travers une exposition collective réunissant l’œuvre de plusieurs artistes chinois et marocains. Il s’agit des artistes Chinois Han Feng, Zhang Feng Yuan , Wang Guan Ying ,Zhu Hong, Din She, Miao Tong , Bai Ying et Wang Zhu Zhu, et leurs homologues Marocains Saad Ben Cheffaj, Bouabid Bouzaid, Khalid El Bekkay , Ahlam,  Ahmed Jaride, Tibari Kantour et Rim Laabi .

Toutes les tendances artistiques sont représentées. Et les techniques aussi. Cette exposition confirme ainsi les défis esthétiques de la création plurielle, notamment dans le rapport entre le style et le contenu de chacune des œuvres exposées. Mais en dehors des catégorisations esthétiques, la manifestation a réussi à mettre en valeur les échanges et les négociations entre les différents artistes des deux pays qui président à la création et à son devenir. Il faut dire que la Fondation de la Maison de l’art contemporain Briech Asilah a réussi avec le concours de ses partenaires à faire de cet événement un carrefour d’accueil et de partage tablant sur des procédures constructives et une nouvelle définition de l’art. Une définition déliée des contextes ordinaires de l’art, tels que les galeries, les foires, les biennales, entre autres, et mercantiles (salles de vente aux enchères).  Cette édition s’annonce aussi comme une nouvelle fête de la création et se veut surtout un espace de rencontre où les passionnés d’art, les professionnels, les artistes, les écoles d’art, les collectionneurs et le grand public sont les bienvenus. Et des découvertes picturales, des dialogues artistiques, sont au rendez-vous, dans une véritable communion.

Le Symposium s’inscrit dans le cadre des activités programmées pour cette année dédiée à la Chine, dont l’idée a germé suite à l’accord de coopération culturelle signé entre le Maroc et la République populaire de Chine lors de la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Pékin. « Cette démarche que nous avons entreprise fait partie de notre politique d’ouverture et d’échange avec d’autres cultures et arts des différents pays du monde. Sachant que la Chine est un pays connu pour son art, si ce n’est le plus réputé. Donc, nous avons fait en sorte de choisir des peintres marocains de divers styles et tendances afin de faire des rencontres très enrichissantes avec leurs homologues chinois. C’est une expérience très fructueuse où nous avons vécu des moments de partage aussi intenses qu’inoubliables, tout en offrant au large public l’opportunité de découvrir les créations artistiques de ce grand pays qu’est la République populaire de Chine. D’où le choix de la thématique du colloque se focalisant sur l’art contemporain et les arts populaires en Chine : Art calligraphique, Art de la céramique et Art de l’estampe », souligne la présidente du MAC à Briech-Assilah, Ahlam Lemseffer.

 

 

About Rédaction

Check Also

Raja

Foot : le Raja cartonne, le WAC trébuche, l’IRT piétine

Championnat Maroc Tecom Elite I (1ere journée) – La première journée du championnat Maroc Telecom ...