Home / Monde Arabe / Alger maltraite ses vétérans

Alger maltraite ses vétérans

Alger En Algérie, on serait tenté de croire que pour être un peu privilégié il suffirait d’appartenir à l’institution qui contrôle le pays depuis des décennies sans partage, en l’occurrence l’armée. Partout dans le monde, les militaires sont censés prendre soin des leurs, surtout lorsqu’il s’agit des vétérans. Sauf en Algérie où pire encore les anciens soldats peuvent même être malmenées. C’est d’ailleurs ce qui vient de se passer, il y a un quelques jours. En effet, des milliers de retraités de l’armée et anciens militaires qui voulaient manifester dans le ‎centre d’Alger pour réclamer une revalorisation de leurs pensions ont été bloqués aux portes de ‎la capitale par les forces de l’ordre, selon des médias et les réseaux sociaux.‎ Ces retraités campaient depuis plusieurs jours à Haouch Elmekhfi, localité de la région ‎de Boumerdès située à une trentaine de km à l’est du centre de la capitale algérienne. Selon le ‎quotidien arabophone El Khabar, la gendarmerie avait sommé dimanche les manifestants de ‎lever le camp sous peine d’être délogés par la force.‎ Des photos publiées sur les réseaux sociaux et relayées sur les sites de plusieurs ‎médias algériens, montrent une longue colonne de plusieurs milliers de personnes marchant à ‎côté de voitures à l’arrêt.‎ Les forces de l’ordre avaient été déployées en nombre pour bloquer les principaux ‎axes en direction de la capitale pour les empêcher de rejoindre le centre-ville, rapportent ‎notamment le HuffingtonPost Maghreb et le site TSA (Tout sur l’Algérie).‎ Sur certaines photos on peut voir un important dispositif de forces de l’ordre bloquant ‎l’accès d’une bretelle de l’autoroute menant à Alger.‎ « « Le trafic routier est paralysée dans les deux sens à l’entrée Est d’Alger à cause d’une ‎manifestation des retraités de l’armée », avait prévenu dès la matinée le site Info Trafic Algérie ‎‎(ITA), publiant notamment des images de files de véhicules à l’arrêt complet, leurs passagers ‎sortis.‎ Le trafic est resté très perturbé toute la journée avant de revenir progressivement à la ‎normale en fin d’après-midi, selon ITA.‎ Les mécontents regroupent des retraités de l’armée qui réclament une augmentation ‎de leurs pensions, des radiés de l’armée qui demandent leur réintégration ou d’être mis à la ‎retraite et les invalides de l’armée qui veulent une meilleurs prise en charge dans les hôpitaux ‎militaires, selon les pages Facebook des diverses catégories.‎ Ils ont tenté à plusieurs reprises et en vain de gagner le centre d’Alger ces dernières ‎années.‎ Toute manifestation est interdite depuis 2001 dans la capitale algérienne.‎

R.A

About Rédaction

Check Also

Radwa Ashour

Qui était Radwa Ashour, cette écrivaine de talent ?

Aujourd’hui, le géant du net google rend un vibrant hommage via un doodle à Radwa ...