Rapport

Quand le Maroc investit dans l’avenir africain

  • 01.12.2016 - 12:28
  • Rédaction

L’investissement direct étranger (IDE) émanant du Maroc vers l’Afrique subsaharienne a un impact positif et significatif sur son PIB par tête à court comme à long terme, a estimé l’OCP Policy Center dans un rapport. Ainsi, à court terme, une hausse de 1% des IDE marocains entraîne une augmentation du PIB par tête de 0,01% […]


Investissements

Quand le Groupe OCP tourne pour l’Ethiopie

  • 21.11.2016 - 09:45
  • MAP

La vision royale d’une Afrique maîtresse de son destin, qui prend en main son propre développement s’est concrétisée une fois de plus, samedi 19 novembre 2016, avec le lancement par SM le Roi Mohammed VI, et le Premier ministre éthiopien du projet de réalisation d’une plateforme intégrée pour la production d’engrais. Doté d’une enveloppe budgétaire […]

Diaporama

Blogs

L’industrie marocaine veut séduire la Côte d’Ivoire

A la Foire Internationale de Commerce et de l’Industrie d’Abidjan, prévue du 11 au 13 mai 2017, l’industrie marocaine veut se forger une solide réputation en Côte d’Ivoire. Cette foire est une plateforme commerciale et industrielle visant à orienter l’Afrique vers le reste du monde, à travers la variété de l’offre, la qualité des exposants, et la portée des échanges sur les nouvelles perspectives commerciales entre professionnels. L’événement se déroulera sur 5000 m2 avec plus de 300 entreprises, marques et enseignes. Un accent particulier sera porté sur les rencontres professionnelles, conférences et ateliers techniques conçus spécialement pour répondre aux différentes problématiques.

Cette Foire internationale offre à l’industrie marocaine l’opportunité de développer l’expertise, approfondir les connaissances, évaluer les tendances, rencontrer les ténors de la profession, augmenter la visibilité des entreprises sur le plan mondial et d’établir des contacts commerciaux et nouer des partenariats avec les acteurs internationaux majeurs du commerce et de l’industrie. Selon l’indice d’attractivité économique en Afrique élaboré par l’Institut Amadeus, la Côte d’Ivoire figure aujourd’hui comme un marché attractif, dynamique, et disposant d’un capital humain mobilisable. Le marché ivoirien présente d’énormes opportunités pour le développement des affaires en Afrique de l’Ouest, et sur tout le continent, en termes de la compétitivité globale de son économie, le taux de son intégration, ainsi que sa performance logistique.

L’économie de La Côte d’Ivoire fait partie des économies en voie de développement les plus attractives, avec un taux de croissance atteignant 8% en 2016, et un revenu par habitant de 1500 dollars. La Côte d’Ivoire entretient des relations commerciales avec plusieurs pays. Elle est le centre des activités commerciales en Afrique de l’Ouest, et la part du commerce extérieur dans son PIB représente plus de 40%. Elle exporte, et s’approvisionne de plusieurs pays des différents coins du monde, entre autres : Ghana, France, Burkina-Faso, Canada, Allemagne…

Rédaction

BMCE Bank, accélérateur de business en Afrique

Après une première édition réussie en Afrique de l’Ouest, BMCE Bank Of Africa vient de lancer avec Maroc Export la 2e édition de l’African Business Connect en Afrique de l’Est et en Afrique Australe. Une mission qui s’inscrit pleinement dans la nouvelle dynamique des relations bilatérales insufflée par la visite officielle de SM le roi Mohammed VI. Dans la ville de Kigali, au Rwanda, il y a eu des rencontres commerciales BtoB ayant regroupé plus de 300 entreprises Marocaines et Rwandaises de différents secteurs. Des attributions toutes imprégnées d’une forte volonté de mettre le Maroc à l’honneur, d’intégrer l’économie marocaine à l’économie africaine, de valoriser les opportunités d’affaires dont regorge le Rwanda et de révéler le potentiel de coopération dans des domaines variés tels que l’industrie métallique, les services financiers, la construction et l’immobilier, le secteur pharmaceutique et chimique, l’énergie et bien d’autres.

Après les allocutions d’ouverture, Mme Winifred K. Ngangure, Directrice de la Promotion, de l’Investissement et de la Facilitation au Rwanda Development Board a présenté, les nombreuses opportunités d’investissement au Rwanda mettant ainsi à la disposition des entreprises marocaines « Le village des partenaires rwandais ». Il s’agit d’un espace dédié aux différents partenaires institutionnels Rwandais de Maroc Export et Bank of Africa Rwanda qui consiste à proposer un comptoir d’informations permettant aux entreprises marocaines de se renseigner sur les questions relatives à l’environnement des affaires, des secteurs, etc.

Les entreprises participantes ont ensuite enchaîné leurs rencontres dans le cadre des BtoB, atteignant plus de 560 rencontres avec une moyenne de 8 RDV par entreprise marocaine. Des rendez-vous organisés sur-mesure et basés sur le potentiel d’export et d’internationalisation de chaque participant. Des ateliers BtoG (Business to Government) concernant les secteurs de la santé, de l’énergie et des infrastructures ont également été programmés durant la journée. En attendant la mission de Dar Es Salam en Tanzanie qui se déroulera le 5 avril, les organisateurs et invités sont ravis de l’intérêt et du succès de cette édition Rwandaise. BMCE Bank of Africa et Maroc Export ont conjugué leurs expertises pour créer un nouveau concept de développement commercial en Afrique «African Business Connect». La 1ère édition a été lancée en novembre 2015 et a concerné le Sénégal et le Mali.

contributions

Chronique

Le pari fou réussi par Abdelhak Mendoça

Ils sont rares ceux qui savent que le RAC est l’un sinon le plus ancien club du Maroc. Crée en 1917 le Racing  Athlétic Club de Casablanca a été durant de longues années un acteur primordial et incontournable du championnat du Maroc avant  et post indépendance. La preuve en est que le club cher à feu Daniel Pilard, journaliste et entraineur, a été champion à trois reprises (1945, 1954 et 1972) avant de remporter une coupe du Trône en 1968 contre le Raja et d’accéder à une autre finale contre le Chabab de Mohammedia en 1972, finale qui n’a jamais été disputée. Le RAC a été, par ailleurs, vice-champion en 1962 et en 1965.

(suite…)


Raja : Bonjour les dégâts!

Il fallait être inconscient ou complètement fou pour espérer voir le Raja sacré champion. Car une équipe dont les joueurs ainsi que les staffs technique et administratif ont vécu une saison catastrophique, abandonnés de tous et ne touchant qu’au compte – gouttes leurs salaires et primes ne pouvait faire mieux que ce qu’elle a réalisé. Demeurer en course jusqu’à la 25eme journée avec tous ces problèmes est déjà une prouesse pour ne pas dire un miracle !

(suite…)

Chargement...