Home / Monde Arabe / “Adam” de Mariam Touzani séduit Tunis 

“Adam” de Mariam Touzani séduit Tunis 

Mariam TouzaniTUNISIE – Le film marocain « Adam » de la réalisatrice Mariam Touzani a été projeté, mercredi à Tunis, dans le cadre de la compétition officielle de la 30è édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC). Le film, dont la projection s’est déroulée en présence de l’ambassadeur du Maroc à Tunis, Hassan Tarik et un grand nombre de critiques marocains et étrangers, traite de la situation des femmes célibataires à travers l’histoire d’une rencontre inattendue dans la médina de Casablanca entre Samia, une mère célibataire, enceinte suite à une relation extraconjugale, qui arrive de la campagne pour faire adopter son enfant et Abla, une jeune veuve, qui se bat pour vivre avec sa petite fille Warda de 8 ans. Premier long-métrage de Maryam Touzani, « Adam », qui a décroché l’étoile de Bronze de l’édition 2019 du Festival d’El Gouna (19-27 septembre en Egypte), donne à apprécier une oeuvre artistique complète et gorgée de valeurs et de sentiments humanistes.  

D’une simple rencontre fortuite entre les deux femmes, la réalisatrice et scénariste Maryam Touzani invite les cinéphiles à découvrir comment Samia a réussi à aider Abla à briser le mur du silence et du chagrin et à l’extirper de son passé douloureux, suite au décès de son mari. Abordant la souffrance de la femme sans offensive à l’encontre de l’homme et loin du traitement classique des conflits sociétaux, ce long-métrage, qui met en vedette Loubna Azabal et Nisrin Erradi, avait représenté le Maroc dans la section « Un Certain Regard » lors de la 72e édition du Festival de Cannes. Deux autres films marocains sont également sélectionnés pour prendre part à « Carthage Pro », un espace dédié à la créativité et la découverte de nouveaux talents dans le cadre des JCC. Il s’agit du film « MICA » d’Ismail Ferroukhi et du Long-métrage documentaire « Mensonge originel  » d’Asmae El Moudir qui participent du 28 au 30 octobre, respectivement aux ateliers « Takmil » et Chabaka » qui accueillent des films de fiction et documentaires, africains et arabes, en phase de post-production ou en phase de développement. Les cinéastes et producteurs sélectionnés rencontreront des professionnels de l’industrie cinématographique internationale pour présenter leurs films à un jury qui devra attribuer des bourses d’aide à la finition aux lauréats.  

 

About Rédaction

Check Also

Tunis

Le livre marocain s’expose à Tunis 

Plus de 5.000 titres marocains prennent part actuellement à la 35e Foire internationale du livre ...