Home / Maroc / Abdallah Cheikh, Mohamed El Aadi et Mohammed Saoud récompensés

Abdallah Cheikh, Mohamed El Aadi et Mohammed Saoud récompensés

La récente 20e édition du Printemps Plastique Continu du Maroc de la jeunesse qui s’est tenue récemment à Agadir a connu un franc succès. Organisée sur le thème «Culture d’arts plastiques et visuels : une assise fondamentale pour activer la vie scolaire et affiner le goût du citoyen de demain», cette manifestation a été marquée par un programme riche et varié : tables rondes, ateliers d’art animés par des professionnels de renom dans différentes disciplines artistiques, des hommages, des concours…Et parmi les moments forts du festival : la remise du Prix Mohamed Adib Slaoui décerné au critique d’art et chercheur Dr Abdallah Cheikh et à l’artiste peintre Mohammed Saoud. Le Prix Agadir de la créativité plastique étant au sculpteur M’Hammed El Aadi.

Abdallah CheikhLe Printemps Plastique Continu du Maroc de la jeunesse a soufflé sa vingtième bougie récemment à Agadir. Cette manifestation a réuni des plasticiens, critiques d’arts et des universitaires de divers horizons autour d’un programme riche et varié. Cette édition s’ouvrait avec une exposition d’art pédagogique et des activités parallèles. Une exposition d’art pédagogique où se croisaient des œuvres d’étudiants et un échantillon d’œuvres d’art de professionnels dans le cadre de l’initiative solidaire «Le Cœur d’un Artiste». Un pavillon spécial était réservé aux œuvres des membres du Club l’Enfance et la Jeunesse des arts plastiques. Le programme de cette édition comportait aussi la projection d’une vidéo offrant un bref aperçu du parcours de l’Association durant 29 ans de création plastique engagée au Maroc. Un atelier artistique interactif de sensibilisation animé par le conférencier d’art, artiste, écrivain et conférencier L’Altrange d’Espagne était également proposé.

Cette 20èmeédition a été marquée par la remise de certificats d’appréciation aux participants ayant bénéficié du stage de formation dans le domaine des arts graphiques. Deux concours ont aussi été lancés. Le premier concernait l’art de la conception architecturale et la réalisation des maquettes liées aux œuvres exposées dans le hall et le second était dédié à la préparation et la présentation d’un reportage sur les actes du Festival, réservé aux participants et aux étudiants organisateurs.

Lors de cette édition, UNIVERSIAPOLIS a abrité une Journée d’étude sur le thème : «Rencontres et manifestations d’arts plastiques : quel apport au social et au tourisme culturel ». La première séance dirigée par Dr Abdellah Cheikh a été axée sur ces volets thématiques : Pédagogie du partage, routine ou créativité ?( L’Altrange), le rôle de l’art plastique dans l’animation culturelle des sites et des villes touristiques( Dr. Brahim Moudoud), l’acte associatif en arts plastiques : Initiatives éducatives, promotionnelles et solidaires(Pr. Bachir Chachaï). La deuxième séance menée sous la direction de Dr. Brahim Moudoud portait sur les questions suivantes : Le rôle des expositions d’arts plastiques dans le raffinement des jeunes talents : l’Association Agadir des Arts Plastiques comme modèle exemplaire (Pr. Said Mouzoune), Les manifestations d’arts plastiques, durabilité, pérennité et cessation (Pr. Mohammed Saoud), les manifestations artistiques et les enjeux du tourisme culturel (Dr.Abdallah Cheikh).

Le programme de la troisième phase de la 20èmeédition du Printemps Plastique Continu du Maroc de la jeunessea été clôturé par un atelier de sculpture au profit des élèves, dirigé par l’artiste M’Hammed El Aadi. L’exposition a ensuite été transférée au Complexe culturel de Khaïr Eddine, puis au Lycée Mohammed VI, avec la projection des reportages réalisés par les étudiants, dans le cadre d’un concours à l’issue duquel le prix du meilleur reportage a été attribué.

Trois figures incontournables de la scène artistique marocaine primées

Un des épisodes marquants de cette 20e édition du Festival, initié par l’Association Agadir des arts plastiques, a été la consécration de trois figures illustres de la scène artistique marocaine : Dr Abdallah Cheikh, l’artiste peintre Mohammed Saoud et le sculpteur M’Hammed El Aadi.

Critique d’art et chercheur en esthétique, Abdallah Cheikh, natif d’Essaouira en 1969, consacre sa vie depuis plusieurs décennies à l’écriture critique et à l’enseignement supérieur de différentes disciplines allant de l’histoire de l’art à celle des civilisations en passant par l’analyse de l’image , films documentaires, théories et histoire du design… C’est à ce titre que lui a été attribué le Prix Mohamed Adib Slaoui en recherches et critique d’art.

Abdallah Cheikh est détenteur de plusieurs diplômes académiques, dont un doctorat à la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’sik pour sa thèse «Les stratégies de la communication et de la publicité à l’ère de l’image : approche médiologique» (2012). Il est aussi l’auteur de nombreuses publications en arabe et en français, dont «Les voix du silence : écrits monographiques» (tome I), «Kenza El Moukdasni : œil du cœur», «Boujmâa Lakhdar : la magie du signe», «ChaïbiaTalal : une légende vivante» … Il est aussi coordinateur de plusieurs ouvrages collectifs dont «Cinéma et désert», «Cinéma et droits de l’Homme», «Hassan Cheikh : mémoire et imaginaire», entre autres.

Fondateur de l’Association « Arts et Métiers », Directeur du Festival International du Film de l’Etudiant ( FIFE), Membre du Forum International des Beaux Arts ( Fine Arts Forum International) , Abdellah Cheikh a aussi traduit l’ensemble de l’œuvre publiée par l’artiste plasticienne et écrivaine Loubaba Laalej : « Fragments », « Pensées vagabondes », « Icônes de la plasticité au féminin », Mysticité et plasticité », « Melhoun et peinture », « Poésie et peinture », « Chuchotement du silence », « Musique et plasticité « ( Tome I et Tome II), « Vivre avec soi », « Vivre ensemble »…En 2022, il a obtenu le Prix Sharjah de la recherche critique en arts plastiques pour son ouvrage intitulé «Les termes techniques de la critique artistique arabe : une approche médiatrice de certains modèles marocains contemporains ».

De son côté, l’artiste peintre, écrivain, critique d’art et designer graphiste Mohammed Saoud s’est vu récompensé par le Prix Mohamed Adib Slaoui en recherches et critique d’art lors de cette édition du Festival. Né le 4 juillet 1959, il a conçu et réalisé plusieurs affiches, logos et jaquettes de romans de recueils et catalogues, Il est également animateur de plusieurs ateliers d’art et communication.

Enfin, le sculpteur M’Hammed El Aadi a obtenu le Prix Agadir de la créativité plastique. Né en 1959, cet artiste sculpteur marocain autodidacte a su creuser son sillon dans l’art de la sculpture. Que ce soit au niveau des commémorations, des expositions individuelles ou collectives, tant au Maroc qu’à l’étranger, ou à travers les symposiums locaux ou sous d’autres cieux, Mohamed El Aadi s’est toujours distingué en tant qu’artiste confirmé et de grand talent.

Ayoub Akil

About Rédaction

Check Also

Pena Madridista

Tournoi de la Pena Madridista: la MDJS/ Darlamima remporte la 18e édition

Le rideau est tombé, samedi 1er juin, sur la dix-huitième édition du tournoi de La Pena Madridista de ...